jeudi, octobre 28

Sécurité

RDC : navré par les massacres en répétition à Beni et Irumu, Guershom Kahebe entame une guerre diplomatique auprès des décideurs du monde
Sécurité

RDC : navré par les massacres en répétition à Beni et Irumu, Guershom Kahebe entame une guerre diplomatique auprès des décideurs du monde

Guershom Kahebe, un citoyen congolais vivant à Californie aux États-Unis, est l'un de ceux qui passent des moments de soucis en assistant à distance les massacres des civils en Beni Nord-Kivu et Irumu en Ituri. Ce fils de Beni, s'est dit être dans la guerre diplomatique consistant à saisir les grands salons politiques de l'Occident sur la dégradation de la situation sécuritaire. Auprès des grands décideurs du monde, Guershom Kahebe prévoit documenter avec tous les détails possibles la situation sécuritaire à Beni et Irumu caractérisée par des tueries sauvages des civils. "J'ai annoncé une guerre diplomatique contre le président Félix Tshisekedi, ce jeudi 28 octobre, je vais saisir le président de États-Unis, je vais écrire au chargé des affaires africaines ici à Washington, m...
Sud-Kivu : un autre civil tué par l’élément incontrôlé des FARDC à Fizi
Sécurité

Sud-Kivu : un autre civil tué par l’élément incontrôlé des FARDC à Fizi

Le fait a eu lieu l'après midi du mercredi 27 octobre 2021 au village Kazimia en secteur de Nganja, territoire de Fizi au Sud-Kivu, un joueur de football du nom de Musenge Shefa âgé de 26 ans est logé des balles par un élément incontrôlé des forces armées de la république démocratique du Congo, FARDC de l'unité Fuma basé à Kazimia en groupement Basikalangwa. Selon nos sources, ce soldat de l'armée congolaise avait obligé à la victime de lui donner le téléphone et de l'argent, après un long moment de discussion, ce militaire a tiré à bout portant deux balles sur ce jeune qui a succombé vers la soirée à l'hôpital de la place de suite de ses blessures. La nouvelle dynamique de la société civile (NDSCI) territoire de Fizi dans son communiqué s'est dite choquée de ce comportement qui...
Ituri : ‘‘Trois attaques rebelles enregistrées en l’intervalle de 10 jours à Mambasa’’ (CRDH)
Sécurité

Ituri : ‘‘Trois attaques rebelles enregistrées en l’intervalle de 10 jours à Mambasa’’ (CRDH)

La convention pour le respect des droits humains (CRDH), antenne de Mambasa en Ituri à travers son coordonnateur Kasereka Sivamwenda Gilbert condamne les attaques à répétition des positions militaires dans le groupement Bangole, Chefferie des Babila-Babombi. Les attaques menées à la fois par des présumés rebellles des forces démocratiques alliés, ADF et les présumés maï maï dans une période de 10 jours entre le 18 octobre 2021 et le 27 octobre courant où trois (3) attaques ont été enregistrés. Notre source le bilan de toutes ces attaques fait étant de cinq (5) personnes tuées par machette, trois (3) personnes portées disparues, quatre (4) blessés et un camp militaires de Mahu incendié par les assaillants. La CRDH territoire de Mambasa dénonce ces actes barbares qui violent le...
Beni : la jeunesse intensifie la sensibilisation pour le retour de la paix
Sécurité

Beni : la jeunesse intensifie la sensibilisation pour le retour de la paix

Dans une campagne appelée “tourné pour la paix” en ville et territoire de Beni, la jeunesse du Nord-Kivu via Jules Mathe, son émissaire principal adjoint intensifie des échanges avec plusieurs couches de la population pour le retour définitif de la paix dans la région de Beni. Mercredi 27 octobre 2021, le responsable de cette couche juvénile au grand Nord, s'est entretenu avec les motards de la commune Ruwenzori dans la ville de Beni. Tout a tourné autour de la dénonciation des mouvements suspects et le renforcement du mariage civilo-militaire. Jules Mathe demande aux motards d'alerter en temps opportun, ce qui permettra à dénicher tous les bandits et collaborateurs des ADF. Pour lui, les motards constituent une couche de la population en contact permanent avec des inconn...
Bukavu : l’arrestation des hommes armés à l’UOB par les étudiants à la base d’une panique
Science, Sécurité

Bukavu : l’arrestation des hommes armés à l’UOB par les étudiants à la base d’une panique

Les étudiants de l'université officielle de Bukavu (UOB) ont réussi à mettre la main sur sept (7) personnes armées parmi elles une femme porteuse des armes à feu, des Motorolas et aussi des grenades ce Mercredi 27 octobre 2021. Ausitôt arrêtés, ces malfrats ont été sauvés de justesse par les éléments de la police nationale congolaise (PNC). Après interrogatoire, ils disent venir de la ville voisine de Goma au Nord-Kivu et ils ont nombreux dans la ville de Bukavu où ils étaient à la recherche de leurs collègues. La population de la ville de Bukavu en particulière et du Sud-kivu en général doit multiplier sa vigilance pour dénicher ce réseau aussi ses objectifs en province, alerte la société civile provinciale. Luc Lukandjila
RDC-ESU : voici la manière dans laquelle s’organise l’encadrement des étudiants des facultés de médecine fermées
Sécurité

RDC-ESU : voici la manière dans laquelle s’organise l’encadrement des étudiants des facultés de médecine fermées

Dans sa note circulaire numéro 035 du 25 octobre 2021, le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire Muhindo Nzangi Butondo rappelle que "Pour des fins de traçabilité de leur scolarité, les étudiants seront orientés vers les universités dont les facultés de médecine ont été déclarées viables. "Pour des raisons d'efficacité, mon ministère a identifié neuf établissements dont les facultés de médecine vont fonctionner exceptionnellement comme des auditoires délocalisés sous la tutelle de certaines universités déclarés viables", a dit Muhindo Nzangi. Les mesures suivantes ont été prises pour l'encadrement des étudiants des auditoires montants des établissements concernés par la décision de retrait de l'autorisation de fonctionnement des facultés de médecine de certaines u...
Nord-Kivu : l’insécurité empêche les enquêtes autour d’un cas probable d’Ebola à Oïcha
Sécurité

Nord-Kivu : l’insécurité empêche les enquêtes autour d’un cas probable d’Ebola à Oïcha

L'annonce sur la détection d'un cas probable d'Ebola en zone de santé d'Oicha, a été faite lundi 25 Octobre 2021 par l'infirmier superviseur, chargé des soins préventifs dans cette zone située en territoire de Beni, au Nord-Kivu. Il présente les défis sécuritaires qui empêchent le personnel soignant d'atteindre l'aire de santé touchée, pour mener des enquêtes autour de ce cas probable. Il s'agit, selon l'infirmier, d'un enfant d'environ 13 mois qui est mort à Beni vers la fin du mois de septembre 2021, après qu'il a été soigné dans un poste de santé de Mamove, dans le secteur Beni-Mbau, à une dizaine km à l'Ouest d'Oïcha. Le sujet originaire de Beni, serait de la famille où la réapparition de cette épidémie a été déclarée. Kule Kyusa indique que l'enfant et ses parents s'é...
Nord-Kivu : des suspects interceptés parmi les déplacés en Ruwenzori
Sécurité

Nord-Kivu : des suspects interceptés parmi les déplacés en Ruwenzori

Les habitants du secteur Ruwenzori sont invités à cultiver l'hospitalité envers leurs frères qui fuient l'insécurité grandissante dans certaines agglomérations sous menace de la rébellion ADF dans cette partie du territoire de Beni au Nord-Kivu. L'Appel est lancé par le chef de secteur, à ceux qui habitent les milieux jugés sécurisés. C'était au cours de la parade hebdomadaire qu'il a animé à son office de travail à Mutwanga, qu'il a lancé cet appel. Boozi Sindiwako s'adresse particulièrement aux habitants de Mutwanga, Lume, Kasindi et ses environs. L'autorité sectorielle demande également à cette population à redoubler la vigilance face à cet afflux. Selon lui, l'ennemi peut profiter de ce mouvement pour infiltrer l'entité. Il annonce au même moment l'arrestation par l...
Ituri : une dizaine de miliciens CODECO neutralisés et 3 armes récupérées par les FARDC
Sécurité

Ituri : une dizaine de miliciens CODECO neutralisés et 3 armes récupérées par les FARDC

Onze (11) miliciens de la coopérative de développement au Congo, CODECO ont été neutralisés par les éléments des forces armées de la république démocratique du Congo, FARDC mardi 26 octobre 2021 en territoire de Djugu dans la province de l'Ituri lors des violants combats qui les ont opposé. D'après le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole des opérations militaires dans la région de l'Ituri, ces miliciens ont voulu s'attaquer à une position des forces loyalistes où 11 miliciens ont été neutralisés et trois armes du type Ak47 récupérées au côté de 7 blessés. "Après une tentative d'attaque des CODECO sur une position de nos FARDC, nos éléments ont repoussé cette attaque de manière farouche ce qui nous a permis à avoir une ascendance sur l'ennemi et pour le moment dans cette zone, l...
Ituri : « Ensemble avec la population, nous allons démasquer tous ceux-là qui cherchent à s’infiltrer dans notre zone » (Lt Jules Ngongo)
Sécurité

Ituri : « Ensemble avec la population, nous allons démasquer tous ceux-là qui cherchent à s’infiltrer dans notre zone » (Lt Jules Ngongo)

Le porte-parole des opérations militaires dans la province de l'Ituri, le lieutenant Jules Ngongo a affirmé que en collaboration avec la population, les forces armées de la république démocratique du Congo, FARDC vont démasquer tous ceux-là qui cherchent à s'infiltrer dans la région de l'Iuri. Il l'a dit mardi 26 octobre 2021 lors d'une communication avec la presse de l'Ituri tout en appelant les groupes armés à déposer les armes avant qu'ils ne subissent pas le feu des FARDC. "Nous appelons toute la population à l'unité et de se liguer derrière son armée contre la force du mal. Ensemble avec la population, nous allons démasquer tous ceux-là qui cherchent à s'infiltrer dans la zone parce que le fait est là. Nous les appelons encore une fois à déposer les armes et s'ils ne veulen...