vendredi, juillet 12

Sud-Kivu : trois journalistes arrêtés à Baraka par des Wazalendo en pleine activité de couverture médiatique

Les journalistes de médias en ligne, Ramsey Ramazani, Ramos Ramazani de SAID Media TV aussi Madiba Mahoye de Imara TV ont été arrêtés mercredi 10 juillet 2024 à la mairie de Baraka par le service de renseignement de la Coalition Nationale Pour la Souveraineté du Congo ( CNPSC) du commandant William Amuri Yakotumba.

Ces arrestations sont intervenues pendant que les confrères couvraient l’activité d’une réunion de sécurité élargie, à laquelle ont pris part, les membres du conseil de sécurité urbain de Baraka, le commandant William Yakotumba, la société civile, et autres leaders locaux, présidée par le maire de la ville Monsieur Jacques M’mbocwa Hussein.

Comme les journalistes n’avaient pas eu l’accès d’entrée dans la salle, ces derniers prenaient des images en dehors de la clôture de l’hôtel de ville en prenant des avis des uns et des autres concernant l’arrivée de William Amuri Yakotumba à Baraka aussi leurs attentes par rapport aux résolutions qui ressortiront de cette Assise de paix.

A partir de là, quelques éléments du service de renseignement de cette coalition ont mis la main sur les confrères en leur soupçonnant qu’ils sont collaborateurs des RED-TABARA, une rébellion Burundaise active dans l’Est de la RD Congo.

Les trois (03) collègues journalistes ont été ramenés vers une destination inconnue. Néanmoins, le communicateur du Général William Yakotumba, a rassuré la presse sur proposition de l’autorité urbaine pour une visite des autorités de la CNPSC, que les confrères pourraient obtenir libération après les résultats des enquêtes.

Signalons que, le meeting populaire qui était prévu et qui serait animé par le commandant Muzalendo, William Yakotumba à Baraka ne sera plus ténu.

Rédaction

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *