mardi, août 9

RDC : « L’insécurité a cloué les femmes de Beni au mur » (Julienne Nkuna)

Les activités au cours de ce mois de Mars dédié à la femme ne cessent de se multiplier à travers le monde.

« L’analyse du contexte sécuritaire et la participation des femmes pour le retour de la paix en ville et territoire de Beni », c’était l’objectif d’un cadre d’échange qui s’est tenu Mercredi 24 mars 2021, en ville de Beni, province du Nord-Kivu.

L’experte en genre, violences sexuelles, paix sécurité et bonne
gouvernance, Julienne Lusenge de la Solidarité Féminine pour la Paix et le Développement Intégral (SOFEPADI), a échangé avec les femmes leaders venues de tous les coins de la Ville et territoire de Beni pour le retour de la paix et sécurité.

« La situation sécuritaire que traverse la région de Beni est très préoccupante », ont souligné ces femmes. À les en croire, cette nécessite une attention particulière du Chef de l’État et Président en exercice de l’Union Africaine, Félix Tshisekedi.

Julienne Lusenge regrette que, cette situation a endeuiillé toute la région pendant longtemps et a cloué la femme au mur, d’où elle ne sait comment évoluer et ne peut même pas se rendre aux champs pour nourrir sa famille.

« La femme de Beni a un rôle important à jouer dans la recherche de la paix si on lui offre les moyens », a fait savoir la Coordonnatrice de l’ASBL « FECONDE », Madame Julienne Nkuna qui exhorte la femme de Beni à multiplier les stratégies, dont déclarer, alerter et intercéder, car il y a aussi des histoires qui dépassent l’entendement des hommes.

La détermination des femmes de Beni pour le retour de la paix
a été remarquée par Julienne Lusenge.

« Les femmes de Beni demandent la securité et la paix et non autres choses pour qu’elles puissent s’atteler au travail de champs, afin de nourrir leurs familles, et avoir la possibilité de se déplacer à l’intérieur du territoire et de la ville de Beni, sans être inquietées et que l’autorité suprême puisse avoir une particulière attention sur ce qui se passe en ville et territoire », a-t-elle indiqué.

Par ailleurs, celle-ci a également capacité les femmes sur leur rôle dans l’accompagnement du Chef de l’État à la présidence de l’Union Africaine en tant qu’experte en genre, violences sexuelles, paix, sécurité et bonne gouvernance, et promet en tant qu’activiste de droits des femmes, de transmettre son rapport à qui de droit, pour que Beni retrouve la paix.

La rencontre s’est tenue à l’hôtel la Référence Plus, situé au quarter Malepe, en ville de Beni.

Nono Iyhemopo Jannel

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.