vendredi, août 12

Passage des ADF sur la RN4 à Beni : Un notable réclame les offensives contre l’ennemi

Des hommes lourdement armés qui seraient des combattants d’Allied Democratic Forces (ADF) ont été signalés, samedi 10 avril 2021, sur la route nationale numéro 4 (RN4), dans le groupement Bambuba-Kisiki, territoire de Beni, province du Nord-Kivu, dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Selon le notable Bravo Muhindo Vukulu qui s’est confié dimanche 11 avril dernier à la rédaction de rtr-beni.net, les assaillants ont traversé de l’Est à l’Ouest vers Mukoko, contrée située près d’Oicha, chef-lieu du territoire de Beni. Il appelle les habitants de Samboko, Kithevya, Apetinasana, Sayuni, Mbingi et environs à la vigilance.

« La population est toujours dans une inquiétude. C’est pourquoi, nous sommes entrain d’alerter la population d’être toujours prudente », a-t-il déclaré.

Ainsi, Bravo Vukulu demande aussi aux éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) de mener les offensives visant à combattre l’ennemi.

« Nous avons constaté que c’est l’ennemi qui est en opérations, puisque c’est l’ennemi qui cherche la population, il tue. C’est l’ennemi qui cherche toujours l’armée. Nous voudrions qu’il y ait lancement des opérations sérieuses pour frapper l’ennemi », a-t-il souhaité.

En réaction, Madame l’administrateur adjoint du territoire de Beni en charge des finances, affirme que les services de sécurité sont à pieds d’œuvre dans la contrée pour éviter le pire. Rosette Kavula appelle aussi à la vigilance.

« Nous allons demander encore les habitants d’être vigilants et gardons aussi le sang froid parce que les batteries sont mises en marche », a-t-elle rassuré.

À la question de savoir pourquoi les ADF se promènent en toute quiétude dans cette partie du territoire de Beni, cette autorité officielle a précisé que, « la guerre n’est pas le jeu de football ».

« Mais, je ne dirai pas qu’ils se promènent en toute quiétude parce qu’il y a des attaques signalées dans la zone entre les FARDC et l’ennemi. La guerre n’est pas le jeu de football. Nous sommes entrain de faire ce qu’on peut faire. L’armée est là, engagée pour faire ça. Mais, l’ennemi, c’est l’ennemi. Il peut toujours nous saboter à n’importe quand. Mais, nous sommes aux aguets », a-t-elle dit.

Depuis plusieurs années, les ADF massacrent, violent, kidnappent pillent et incendient les biens des populations civiles dans la région de Beni, sous le silence de Kinshasa.

Rédaction

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.