jeudi, février 2

Nord-Kivu : les FARDC dénoncent la présence de l’armée Rwandaise sur le sol Congolais pour massacrer les populations Tutsi

Les Forces Armées de la RD Congo dénoncent une probable infiltration des militaires Rwandais dans plusieurs entités de la province du Nord-Kivu notamment dans les territoires de Masisi et Nyiragongo.

A travers un communiqué de presse rendu public vendredi 16 décembre 2022 et dont une copie est parvenue à la rédaction de rtr-Beni, l’armée régulière indique que ces éléments de la Force de Défense du Rwanda, RDF en sigle, “planifieraient les massacres et tueries contre les populations Tutsi Congolaises”, afin de les attribuer aux FARDC.

Cependant, l’armée loyaliste qui dit suivre de près la situation sécuritaire dans cette partie du pays, indique qu’elle reste déterminée à mettre hors d’état de nuire l’ennemi de la paix.

« Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo suivent avec attention l’évolution de la situation sécuritaire dans la province du Nord-Kivu, particulièrement dans les territoires de Masisi et Nyiragongo. En effet, les faits probants et des renseignements précis font état de la présence dans ces entités d’un corps expéditionnaire de militaires de force de défense du Rwanda chargés de perpétrer des massacres et de tueries ciblés contre les populations Tutsi Congolaises afin d’attribuer ces actes ignobles aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo et de trouver un alubie convenquant pour justifier l’agression devant l’opinion internationale. Les FARDC qui connaissent et suivent de près le mouvement de l’armée Rwandaise abusivement appelée M23, venu du Rwanda pour se livrer à cette sale besogne condamnent avec la dernière énergie la planification et la volonté manifeste de commettre ce programme professionnel dans leur agir et respectueuse des droits de l’homme et du droit international humanitaire dans la conduite des opérations, les forces armées de la République Démocratique du Congo restent déterminées à dementeler et neutraliser tous ces militaires Rwandais infiltrés à Masisi et à Nyiragongo », a déclaré le Général-Major Ekenge Sylvain Bomussa, porte-parole des FARDC.

Dans ce communiqué, cet officier de Forces armées de la République Démocratique du Congo lance un appel à la population de rester vigilante et à dénoncer tout mouvement suspect, afin de faire face à cette situation.

« Ainsi les FARDC appellent la population à plus de vigilance et à dénoncer tout mouvement et toute présence suspects, afin de rentabiliser la sécurité au profil de toute la population de ces entités territoriales », conclu-t-il, dans ce communiqué.

Jocel Biryeka

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *