jeudi, février 29

Nord Kivu : « Le crédit rend plus pauvre si vous ne l’avez pas pris avec précaution » (Bulere Obed)

« Le crédit rend plus pauvre si vous ne l’avez pas pris avec précaution, il ne faut pas prendre un crédit par prestige. Lorsque vous prenez un crédit, il faut que vous vous rassuriez que vous avez un projet qui va vous permettre de rembourser l’argent d’autrui, à payer les intérêts et satisfaire à vos besoins personnels ou familiaux ».

Propos de Kasereka Bulere Obed, expert dans le programme national d’éducation financière (PNDF), dans la partie Grand Nord de la province du Nord-Kivu.

Celui-ci indique que, beaucoup de gens se précipitent à prendre crédit pendant qu’ils ne savent pas comment utiliser cet argent dans leurs projets où soit ils le dépassent dans les désirs et qui ne le permettent pas de rembourser le crédit, chose qui joue négativement sur leurs projets lorsqu’ils sont incapables de rembourser crédit.

Il indique que plusieurs personnes déménagent même leurs milieux pour avoir été incapables de rembourser crédit, alors que refuser à payer crédit, c’est toujours être perdant car les intérêts se multiplient selon la convention.

Cet expert conseille à la population locale de distinguer les besoins et désirs pour bien gérer de l’argent et qu’ils commencent à épargner même avec un petit moyen.

Depuis que ce programme ait été mis en place en République Démocratique du Congo, plusieurs personnes ont déjà été formées grâce à ce projet dans les villes de Beni et Butembo chapeauté par la banque centrale du Congo et d’autres partenaires.

Kasereka Bulere Obed invite la population à prendre part aux ateliers de formation qui vont se multiplier dans plusieurs milieux dans le même objectif.

Ce programme a été mis en place depuis 2017 en République Démocratique du Congo dans l’objectif de faire sortir la population locale dans la pauvreté à l’apprenant l’entrepreneuriat et bien orienter ses petits projets pour qu’elle puisse épargner même avec un petit moyen financier.

Prince Syaghenda

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *