vendredi, juillet 12

Mambasa : près de 30 civils tués par des ADF en six mois aux environs de Lukaya (société civile)

Près de trente (30) civils ont été tués par les présumés combattants des Forces Démocratiques et Alliés (ADF) aux côtés des plusieurs autres disparus aux environs de la localité de Lukaya-Bandibakawu, en groupement Bangole, chefferie des Babila-Babombi, en Territoire de Mambasa, province de l’Ituri.

Ce bilan a été dressé mercredi 03 juillet par la société civile locale à travers son président Djibril Bulamuzi. Celui-ci affirme que ces civils ont été tués dans les bourgades environnant cette localité telles que Kineombi, Tokotoko, Mangonzi et ailleurs.

À en croire la même source, ce bilan concerne les atrocités perpétrées par ces combattants depuis le mois de janvier 2024.

« Voilà près de six (06) mois maintenant, la situation sécuritaire est toujours galopante dans les environs de la localité Lukaya-Bandibakawu et jusqu’à présent, la zone demeure non accessible par les habitants », indique Djibril Bulamuzi.

La société civile locale salue cependant l’accalmie qui règne ce jour au centre de Lukaya. Elle justifie cette accalmie par la sécurisation de la zone par les forces conjointes FARDC-UPDF.

Djibril Bulamuzi demande également aux forces conjointes d’intensifier les opérations des patrouilles de combat dans les environs où les mouvements d’hommes armés ne cessent d’être signalés par certains agriculteurs qui s’échappent.

Face à cette situation, les activités champêtres peine à reprendre aux environs de cette localité voilà près de six (06) mois. Les habitants craignent pour leur sécurité et vivent dans leurs milieux respectifs comme des déplacés, pourtant sont originaires de la zone.

Yves Romaric Baraka

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *