jeudi, juin 13

Insécurité en territoire de Beni : les responsables des écoles appelés à laisser libre passage aux élèves finalistes déplacés venus de Cantine et Mangina

A quelques jours des examens d’État, plusieurs entités du territoire de Beni, au Nord-Kivu se vident des leurs habitants suite à l’insécurité grandissante causée par les attaques d’un groupe armé ADF.

Cette insécurité a occasionné un déplacement massif des habitants de leurs milieux et s’installer dans la ville de Beni.

Des écoles ont également été forcées de fermer leurs portes à Cantine et aux environs de Mangina (Territoire de Beni) et Sayo (Ville de Beni).

Suite à cette situation, Sabuni Joseph président de la société civile noyau de la commune Mulekera, en ville de Beni une commune qui a accueilli la majorité des déplacés venus de ces entités. Celui-ci appelle les responsables des écoles de Beni ville à laisser libre passage aux élèves déplacés venus de ces entités précitées pour la préparation et passation des examens d’État d’ici quelques jours.

La situation sécuritaire se dégrade dans le territoire de Beni suite à la présence des rebelles à Cantine où plusieurs civils ont été massacrés à Masau.

Prince Syaghenda

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *