jeudi, février 29

Incident survenu lors du meeting de Katumbi à Moanda : le gouvernorat du Kongo central accuse le camp du candidat de l’opposition d’être à la base

Dans un communiqué de presse du Gouverneur du mardi 12 décembre de l’année en cours N°090/BIS/CAB.GOUV/KC/ 008/2023.

Le Gouvernement de la Province du Kongo Central informe la communauté nationale et internationale de la survenue ce mardi 12 décembre 2023 d’une altercation entre les membres d’un parti politique organisant une caravane motorisée et les services de sécurité du candidat Monsieur Moïse Katumb
lors du dernier meeting tenu par ce dernier à Muanda.

Selon les premières informations recueillies par le gouvernorat, les membres de la garde rapprochée du candidat précité auraient fait usage de leurs armes à feu pour des tirs de sommation lors de ces échauffourées, créant ainsi une vive tension au sein de la
population.

« Les éléments de la police nationale congolaise (PNC) quant à eux, ont agi de manière professionnelle en faisant usage de gaz lacrymogènes afin de rétablir l’ordre public« , peut-on lire dans ce communiqué.

A lui d’ajouter : « Il s’en est suivi une bousculade parmi les personnes présentes au meeting. On dénombre quelques blessés, dont un grièvement. Il s’agit du brigadier Olivier Basinga. A l’heure actuelle, le calme est revenu sur l’ensemble de la Cité de Muanda. »

L’exécutif provincial annonce des investigations pour établir les différentes
responsabilités à la base de cet incident malheureux.

Dans l’attente, l’Autorité de Province condamne les faits et invite la population à demeurer vigilante et sereine afin de ne pas céder à toute manœuvre visant à perturber le bon déroulement du processus électoral en cours.

Fred Mastaki Rex

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *