vendredi, juillet 1

Éliminatoires CAN 2023 :
les 48 équipes africaines concernées sont désormais fixées

Le tirage au sort des éliminatoires de la CAN a rendu son verdict mardi 19 avril 2022 à Johannesburg en Afrique du Sud. Les quarante-huit (48) nations africaines qualifiées pour ces éliminatoires vont désormais pouvoir batailler pour arracher leur billet pour la compétition l’été prochain en Côte d’Ivoire. Le pays organisateur qui fait également partie des groupes mais tient quand même son billet d’office.

La RD Congo devra chercher sa qualification face au Gabon, à la Mauritanie et au Soudan.

Dans le groupe A on retrouve le Nigéria, la Sierra Leone, la Guinée-Bissau et le Sao Tomé. Le groupe B est lui constitué du Burkina-Faso, du Cap Vert, du Togo et de l’Eswatini. Alors que dans le groupe C on retrouve le Cameroun, le Kenya, la Namibie et le Burundi Burundi. Groupe D : Égypte, Guinée, Malawi et Ethiopie. Dans le groupe E nous avons le Ghana, le Madagascar, l’Angola ainsi que le Centrafrique. Le groupe F est formé de l’Algérie, de l’Ouganda, du Niger et de la Tanzanie. Groupe G : Mali, Congo Brazza, Gambie et Soudan du Sud.

Par contre, la Côte d’Ivoire, la Zambie, les Comores et la Lesotho forment le groupe H.
Groupe I : République Démocratique du Congo, Gabon, Mauritanie, Soudan. Groupe J : Tunisie, Guinée-Équatoriale, Libye, Botswana.
Groupe K : Maroc, Afrique du Sud, Zimbabwe, Libéria.
Groupe L : Sénégal, Bénin, Mozambique, Rwanda.

Le sort du Kenya et du Zimbabwe en suspens.
Le Kenya et le Zimbabwe sont, depuis le 24 février dernier suspendus pour interférences politiques, par la FIFA. Si leur situation venait à ne pas évoluer avant la première journée, les deux équipes seront éliminées des éliminatoires et le sort de deux (2) groupes se décidera entre trois (3) équipes avec, toujours, deux (2) billets pour la CAN 2023 à la clé.

Les deux (2) premières équipes de chaque groupe se qualifient pour la CAN 2023 sauf dans le groupe de la Côte d’Ivoire, directement qualifiée en tant que pays hôte.

A noter que quatre (4) journées devaient avoir lieu entre fin mai et début juin et les dernières, en septembre. Néanmoins, les pays participant à la Coupe du monde 2022 se sont plaints et la CAF a décidé de les écouter et d’adapter son calendrier spécial.

Moise MADUSU

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.