jeudi, février 2

Burundi : des attestations de réussite remises officiellement aux nouveaux diplômés d’Etat de l’EPGL de Bujumbura

La préfecture des études de l’école polytechnique de Grands Lacs (EPGL) de Bujumbura a officiellement remis à ses lauréats de l’édition 2022 les attestations de réussite équivalents aux diplômes d’Etat pour une durée ne dépassant pas une année à dater de sa signature.

La cérémonie a eu lieu samedi 10 décembre 2022 devant plusieurs officiels c’est notamment : monsieur le chargé des affaires a.i de l’ambassade de la RD Congo au Burundi accompagné de son premier conseiller, le chef de zone Nyakabiga où se situe l’EPGL, madame le directeur provincial de l’éducation en mairie de Bujumbura dans l’enseignement Burundais en présence de membres du comité de parents, enseignants et autres invités.

La lauréate Akonkwa Rubangiza Esther de la section Commerciale et Gestion, qui avait distingué avec 70% avait eu la bourse du promoteur de l’EPGL, Monsieur Mwanakilwa Bendera. L’école paie pour la lauréate la moitié de frais académiques, deux rames de papiers, deux boîtes de stylos et l’attestation de réussite de la lauréate distinguée était remise par Monsieur le chargé des affaires a.i de l’ambassade de la RD Congo dans ce pays voisin.

Signalons qu’aucun incident majeur n’a été enregistré pendant ladite cérémonie sauf à la dernière minute et ceci après la sortie des invités de marque où un lauréat a failli tomber durement sur le chef d’établissement sur place les hommes en uniforme qui faisaient la sécurité de l’activité ont vite maîtrisé la situation.

D’après le promoteur de l’EPGL qui s’est confié à rtr-beni.net , monsieur Mwanakilwa Bendera indique que le lauréat n’a pas trouvé les frais pour imprimer son attestation de réussite, comme certains autres. Tout au début de la remise des titres scolaires, le préfet a proclamé tout le monde. C’est ainsi pour gagner du temps, le promoteur a donné l’ordre au préfet de proclamé uniquement les lauréats avec des attestations imprimées. Voyant le préfet des études changer le système, celui-ci s’est dit qu’ils ont dans une mésentente avec le préfet depuis plusieurs jours, oubliant que l’ordre est venu du promoteur de l’école.

Débutée à 11 heures, la cérémonie a pris fin à 18 heures 4 minutes, précise Ntumba Jonathan, secrétaire de l’EPGL aussi modérateur de la cérémonie.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *