vendredi, septembre 30

Beni : un nouveau mouvement des déplacés observé au lendemain d’une attaque rebelle à Oïcha

Les habitants étaient nombreux à vider Mamiki, Kalebya et une partie de la cellule Mabapula pour des endroits qu’ils jugent sécurisés jeudi 16 juin 2022. Il s’agit des agglomérations situées dans la partie Est de la commune d’Oïcha, chef lieu du territoire de Beni au Nord-Kivu.

Cette situation est intervenue au lendemain d’un nouvel assaut rebelle de l’ADF la nuit du Mercredi au jeudi 16 juin courant non loin de l’école primaire Mamiki, c’est sur avenue de Martyr B, dans la cellule Aliake du quartier Bakaiku. Au moins deux (2) personnes ont péri et cinq (5) autres portées disparues. Les assaillants avaient opéré entre 20 et 21 heures et outre ces dégâts humains, des maisons d’habitations ont été incendiées.

Les personnes tuées sont issues d’une même famille. Il s’agit d’une femme et son fils d’environ trois (3) ans, ce dernier calciné dans la maison, c’est ce que rapporte Mumbere Fabrice, chef adjoint de la cellule Aliake.

Les corps des victimes avaient été conduits nuitamment à la morgue de l’hôpital général de référence d’Oïcha par les agents de l’ordre. Face à cette situation, ce chef de base s’inquiète et sollicite l’implication urgente des services spécialisés.

Disons aussi que les activités scolaires sont restées paralysées Mercredi dans cette partie d’Oïcha. Rappelons que les agriculteurs qui voulaient se rendre mercredi 15 juin dernier dans leurs champs situés entre 6 et 9 kilomètres Mbau-Kamango avaient rebroussé chemin à la suite des détonations en armes qui s’y faisaient entendre l’avant midi.

Bradeau Nganga Victor

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.