lundi, décembre 5

Beni : le nouveau délabrement de la route Mbau-Kamango et son impact sur les opérations militaires

Délabrement très avancé de la route Mbau-Kamango, territoire de Beni, province du Nord-Kivu dans l’Est de la République démocratique du Congo peut affecter le succès des opérations militaires dans la Zone. Des véhicules passent plusieurs jours en cours de route, causant des conséquences négatives sur les opérations économiques sur cette route qui mène à la frontière entre la RDC et l’Ouganda, via le poste de Nobili. Cette situation risque d’impacter négativement aussi sur les opérations militaires contre les ADF.

Au point kilométrique 51 après le pont Semuliki, un camion de marque FUSO, en provenance de Nobili traverse après plus de trois (3) jours de blocage en cours de route, suite à l’impraticabilité a constaté le reporter de rtr-beni.net mercredi 10 novembre 3022.

Des marchandises commencent à se détériorer dans la carrosserie. Sur place, des jeunes munis des pioches, bêches et houes creusant pour faciliter le passage du véhicule, dénoncent la perception des frais d’entretien routier mais non concrétisés constate-t-Il.

Mercredi 10 novembre 2022, une voiture en partance pour Kamango était trouvée bloquée dans la boue autour de 18 heures 30, heure de l’Est de la République démocratique du Congo.

Le chauffeur qui roulant seul sur la route ne savait à qui crier pour obtenir un secours. Il a été soulagé de la présence d’un cortège militaire qui l’a tiré du trou, alors qu’il pleuvinait. Loin de là, au PK 13 c’est un autre camion de marque FUSO qui s’est renversé le long de la route.

La route Mbau-Kamango est aussi bénéfique au déroulement des opérations militaires contre les ADF. Le général Major Bombele Camille, coordonnateur des opérations Conjointes FARDC-UPDF, après concertation avec le Général Major Dick Olum, Commandant du contingent UPDF a annoncé à Kamango le jeudi, l’arrivée des engins Ougandais pour l’entretien de la route pour éviter des fils indiennes des véhicules.

Cette route était réhabilitée l’année dernière par l’unité de génies d’appuis aux opérations militaires des FARDC et des UPDF lors du début de leurs opérations Conjointes contre les ADF. Malgré le problème d’insécurité en voie d’être maîtrisée selon les autorités précitées, l’impraticabilité de la route est un autre problème majeur à résoudre dans l’urgence.

Delphin Mupanda

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *