lundi, avril 15

Beni : des militaires étouffent une marche pacifique encadrée par la police au rond point d’Oïcha

Des militaires des forces armés de la république démocratique du Congo (FARDC) qui seraient commis à la garde de l’administrateur du territoire de Beni ont étouffé samedi 13 mai 2023, une marche pacifique au rondpoint de la commune de Oicha, chef-lieu de ce territoire au Nord-Kivu.

La manifestation était organisée par la coalition des partis politiques de l’opposition de cette juridiction. Les manifestants essentiellement partisans du mouvement politique Engagement pour la citoyenneté et le développement « Ecidé » avaient l’itinéraire du bureau de la commune où il était prévu le dépôt de leur mémorandum.

Ils étaient une dizaine dont des femmes, encadrés par quelques éléments de la police. Tous étaient porteurs des calicots sur lesquels l’on pouvait lire des messages exigeant la levée de l’état de siège. Selon Emery Kathavali, coordonateur de l’Ecidé dans la région et parmi les manifestants du jour, « ce sont des militaires descendus d’une jeep et qui seraient envoyés par l’administrateur militaire de Beni qui ont procédé à cette brutalisassion. Ils ont fouetté les marcheurs dont des femmes », dit-il.

Et d’ajouter que : «Les manifestants et les policiers qui les encadraient ont, chacun pris sa direction et la manifestation a fini par là. »

Selon plusieurs sources, ces policiers étaient déployés depuis le matin de ce même samedi, par commissariat de la police nationale Congolaise de la commune d’Oïcha, après autorisation de la manifestation par l’autorité locale, monsieur Kikuku Nicolas. Ce dernier qui n’a pas voulu commenter à ce sujet.

L’administrateur militaire du territoire de Beni pour sa part, s’est dit ne pas être informé de la situation. Le colonel Ehuta Omeonga Charles a souligné toutefois que ses soldats sont instruits sur l’interdiction de toute manifestation publique pendant l’état de siège.

Cette situation n’a eu aucun impact sur les activités au centre commercial d’Oïcha, signalons-le. Cette marche a été maintenue, malgré le report de la même activité au niveau de la capitale, vu les contextes permettant qui ont été évoqués au niveau local, disaient les organisateurs.

Bradeau Mbafumoja

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *