vendredi, avril 12

Beni : accusé d’exiger 200 000 FC pour la récupération de civils tués par les ADF, la NSCC demande l’ouverture d’un dossier judiciaire contre le commandant des FARDC basé à Sayo

C’est depuis la semaine dernière que le quartier Sayo, situé dans la commune de Mulekera, en ville de Beni a été la cible des attaques des terroristes ADF.

Lors de ces attaques, une dizaine de civils avaient été tués, des motos incendiées et plusieurs autres civils portés disparus à Mundubiena, Musuku et Vuthala.

Les familles qui se rendaient à Sayo pour récupérer les corps de leurs membres tués par ces terroristes témoignagent que la récupération des corps était conditionnée par le payement de 200 000 Francs Congolais, montant exigé par le commandant des forces armées de la République selon la Nouvelle Société Civile Congolaise, coordination de Beni ville.

Une information qui a été démentie lundi 25 mars par une victime de cette pratique qui a indiqué à la rédaction de rtr-beni.net avoir payé cet argent entre les mains du chef de quartier Sayo.

« Nous avons laissé l’argent entre les mains du chef de quartier Sayo. Les militaires nous ont accompagnés et n’ont rien demandé, c’est le chef qui nous exigeait 200 000 Francs Congolais que nous n’avons pas trouvé nous lui avons laissé 120 000 Francs Congolais », témoigne un membre de famille qui était présent à Sayo pour récupérer le corps de leur frère ce lundi 25 mars 2024.

« Let’s, wait and see », disent les Anglais.

Prince Syaghenda

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *