vendredi, avril 12

Nord-Kivu : le Gouverneur de province alerte sur la détérioration de la situation humanitaire

Environ trois millions de personnes vivent en situation de déplacement dans la province du Nord-Kivu, en l’Est de la RDC. Cette situation est consécutive à l’invasion de l’armée Rwandaise dans cette province.

Cette estimation (approximative) a été rendue publique par le gouverneur militaire intérimaire de cette province mardi 26 mars 2024 dans une communication relayée par l’agence congolaise de presse (ACP).

« La province du Nord-Kivu compte actuellement plus de 2 millions 700 mille déplacés internes qui ont fui les affrontements entre les FARDC et les terroristes du M23 appuyés par le Rwanda », peut-on lire dans une dépêche de l’ACP.

L’afflux massif des déplacés a eu comme conséquence la détérioration de la situation humanitaire dans les camps de déplacés où des morts sont également déplorés.

« La situation dans les camps de déplacés autour de Goma devient intenable. On enregistre environ dix (10) morts par jour dans les camps des déplacés dûs aux épidémies et à l’insécurité », fait savoir le gouverneur militaire intérimaire cité par l’ACP.

Plusieurs organisations citoyennes y compris celles de défense des droits humains n’ont cessé de crier de l’aide en faveur de ces démunis, innocents de leur sort.

Serge Mulimani Kalinda

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *