jeudi, décembre 1

Vente et trafic des munitions de guerre à Beni : les 13 suspects arrêtés par la justice militaire transférés à Kinshasa

Les 13 suspects arrêtés dans l’enquête sur la « vente et trafic » des munitions de guerre en ville de Beni dans la province du Nord-Kivu, ont été transférés à la prison de Ndolo à Kinshasa. Le transfèrement a eu lieu jeudi 25 mars 2021 de Beni via Goma, chef lieu de la province du Nord-Kivu.

Il s’agit notamment de 5 officiers (supérieurs et subalternes) des forces armées de la RDC, d’un conservateur de l’Institut Congolais pour la conservation de la nature (ICCN) et des civils.

Le transfèrement intervient alors que plusieurs couches de la population réclamait qu’il y ait organisations des audiences publiques contre ces suspects pour lever de l’équivoque dans le chef de la population. Le voeux de la société civile de Beni et des députés du terroir, était de voir les coupables être condamnés puis déférés dans des prions hautement sécurisées en dehors de Beni, pour éviter leur évasion.

La prison centrale de Beni Kangbayi a plusieurs fois été attaquée par des groupes armés. Suite à ces attaques, plusieurs « criminels » condamnés par la justice se retrouvent libre après leurs condamnations et adhérer même dans des groupes armés, se sont toujours lamenter les organisations de la société civile.

Delphin Mupanda

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *