mardi, août 9

Sud-Kivu : l’armée pointe du doigt accusateur un candidat député malheureux d’être à la tête d’un mouvement Rebelle qui a tué deux soldats FARDC à Fizi

Au lendemain de l’embuscade survenue à Kilicha, dans le groupement Basimukuma Sud en territoire de Fizi au Sud-kivu, un officier de l’armée régulière pointe du doigt accusateur un candidat le député provincial malheureux à la législative de 2018, monsieur Mbafumoja Wa Mbafumoja Michel.

La réaction est du colonel David Ipanga, commandant de 2202ème régiment est un officier avoué par la population de Baraka en matière sécuritaire.

« Il est vrai que tout les maï maï ne sont pas des bandits à mains armées plutôt les maï-maï qui s’organisent comme protecteurs sont à la fois meurtriers de cette même population. Il y’a loin de savoir le vrai motif qui leur pousse à ce bénévolat dangereux », indique cet officier de l’armée.

A lui de dénoncer tout haut que c’est le groupe armé UNLC que dirrige le député déchu Mbafumoja Michel qui déstabilise la ville de Baraka par la criminalité urbaine et qui a courtisé monsieur Alenga actuellement blessé et interné à Bukavu.

A lui de citer des assassinats effectués par ce groupe armé notamment, l’assassinat par balle du PPF roulage Bahati au poste de contrôle de Matongo en ville de Baraka, l’assassinat d’un agent de la Direction Générale des Migrations (DGM) en ville de Baraka, le sabotage par les tirs à la base de la Missin de l’organisation des nations unies pour la stabilisation au congo (MONUSCO) à Baraka et tant d’autres assassinats sont les œuvres de ce groupe armé.

Outre, ce groupe rebelle est actif aux environs de la ville où il recrute les jeunes dans les cités de Sebele, Katanga, Luemba, Fizi, Misisi et ailleurs.

Cependant, cet officier de l’armée loyaliste invite la population à dénoncer ces réseaux qui insécurisent la zone par les actes de la criminalité.

Rappelons que, la nuit du jeudi dernier deux éléments de l’armée de 3031ème régiment ont perdu la vie dans une embuscade tendue à Malicha non loin de simbi où au cours de cette dernière un militaire a aussi été blessé et quelques armes emportées par ces assaillants.

Rédaction

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.