vendredi, septembre 30

RDC : voici la déclaration officielle du PPRD de Joseph Kabila sur l’actuelle situation que traverse le pays

Le parti politique pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), réagi sur la situation actuelle que traverse la nation Congolaise. Après la réunion du bureau politique de ce parti de l’ancien régime tenue du 27 au 29 juin 2022 à Kinshasa dirrigée par son autorité morale et sénateur en vie que le bureau politique de ce parti cher à Joseph Kabila Kabange a déclaré dans un communiqué final des travaux rendu public le 30 juin 2022.

S’agissant du fonctionnement de leur parti politique PPRD, le bureau politique après débats, échanges et examens du rapport présenté par le secrétaire permanent du parti, Emanuel Ramazani Shadari a salué le travail abbatu pour le maintien de la flamme du parti sur toute l’étendue du territoire national, en dépit de quelques cas de transhumances politiques, ainsi le bureau politique a jugé urgent le besoin pour le parti d’organiser son congrès qui devra être le marqueur d’un nouveau départ, nonobstant les difficultés actuelles liées au secteur du transport aérien. D’après ce communiqué, le Bureau politique charge à cet effet, le comité préparatoire du congrès de réfléchir et de trouver dans l’urgence, des solutions alternatives pour sa meilleure tenue tout en veillant à la représentativité nationale, ce à quoi est attaché le parti et son président national.

Concernant la situation politique, sécuritaire, économique et sociale du pays sur le plan politique, le Bureau politique du PPRD condamne l’instauration de la dictature manifestée par une désarticulation totale des institutions de la République, au point de réduire à néant l’esprit de la constitution du 18 février 2006 telle que modifiée à ces jours, qui a promu un équilibre institutionnel entre le pouvoir exécutif, législatif et judiciaire. Pour le PPRD, c’est alors le contraire car il se constante une concentration de tous les pouvoirs au sein d’une seule institution, en l’occurrence le président de la République, c’est qui est dangereux.

Le PPRD dit constater avec amertume, les désignations irrégularières des membres de la cour constitutionnelle, la composition du Bureau de la commission électorale nationale indépendante (CENI), l’adoption d’une loi électorale décriée, l’invalidation sélective des mandat des députés nationaux, illustrent amplement cette dérive totalitaire. Le parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), s’est dit préoccupé par l’insécurité grandissante, une occasion pour présenter leurs condoléances et exprimer toute leur compassion à ces compatriotes victimes de cette crise. Il apporte son soutien sans faille aux forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), face aux forces negatives qui opèrent dans l’Est de la RD Congo particulièrement. Ce Bureau politique appelle le gouvernement à considérer la question de la défense nationale comme une priorité des priorités et la prise en charge des déplacés internes, victimes de cette crise, en y consacrant des moyens conséquents.

Sur le plan économique et social, le Bureau politique du PPRD relève avec forte inquiétude, une porte continue du pouvoir d’achat des Congolais et une détérioration accentuée de son train de vie quotidien, alors que le peuple assisté impuissant, en un temps record, à des détournements de deniers publics reçurents ainsi qu’à un enrichissement insolent de certains cadres au pouvoir.

En conclusion, le Bureau politique de l’ancien régime a souligné l’impérieux devoir, à la suite d’un examen approfondi de la situation, d’offrir au peuple Congolais une alternative politique crédible face à la gestion actuelle du pays qui a montré d’après ce parti ses limites sur tous plans.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.