dimanche, mars 3

RDC : l’Institut Ebuteli s’indigne de la détention de Fred Bauma libéré quelques jours après son interpellation

Dans un communiqué, l’Institut Ebuteli se dit indigner suite à la détention arbitraire de Fred Bauma, son directeur exécutif et aux accusations diffamatoires portées contre lui.

« Les motifs de cette arrestation survenue devant le parlement Congolais et effectuée
par des individus en tenue civile et de sa détention n’ont pas été immédiatement
communiqués à Fred Bauma, ni aux six autres personnes arrêtées simultanément. Fred Bauma n’a pas eu le droit d’entrer en contact avec sa famille et son avocat
« , dit le communiqué.

Bauma n’a pas eu le droit d’entrer en contact avec sa famille et son avocat. Durant la première phase de sa détention dans les locaux de l’ANR situés derrière la Cour constitutionnelle, sur l’avenue Mwene-Ditu, avant d’être transféré dans le cachot de la DSI de l’ANR en face de la primature, Fred Bauma a été brutalisé, soumis à un traitement inhumain et dégradant, ce qui constitue une violation flagrante des droits fondamentaux garantis dans la constitution Congolaise et dans les conventions internationales, ajoute la même source.

Face à cette situation, Ebuteli appelle le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSAC), en sa qualité de régulateur, et le ministère en charge des médias, en tant qu’autorité de supervision, à garantir un paysage médiatique sain, favorisant ainsi un débat constructif.

Paluku D.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *