vendredi, août 19

RDC : Le PPRD de Joseph Kabila refuse de participer au Gouvernement de l’Union Sacrée de la Nation

Le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), parti politique de l’ancien Chef de l’État congolais Joseph Kabila dit être être prêt à faire l’opposition »républicaine ». La famille politique de Joseph Kabila a refusé de participer au Gouvement de « l’Union Sacrée de la Nation » qui sera publié dans les jours à venir.

Selon Ferdinand Kambere, secrétaire général adjoint du PPRD, leur famille politique ne peut pas participer à un « désordre » des institutions de l’État. Joseph Kabila et son parti préfèrent observer ce qui est entrain d’être fait et donner le chance à ceux qui veulent former le Gouvernement.

Ferdinand Kambere estime que la démarche de formation du Gouvernement par le Premier Ministre, ne respecte « aucun principe » du droit constitutionnel. Il précise que le PPRD va œuvrer dans l’opposition avec ceux qui vont adhérer à sa vision.

« L’opposition a une loi portant son statut. Nous, on va œuvrer avec tous ceux-là qui voient la même chose que nous. Qui va d’abord œuvrer pour le pays. Nos ennemis restent les mêmes. Ceux qui veulent diviser ce pays en morceaux… », a-t-il expliqué.

Et d’ajouter : »Si en menant ce combat, il y aura plusieurs points de rapprochement avec l’église catholique, la société civile, Martin Fayulu et les autres sur les mêmes faits, quel est le problème qui nous touche ? Nous parlons pour le peuple, nous défendons les problèmes de la population, il n’y a pas de problème du tout ».

L’avenir du PPRD dans l’opposition

Malgré sa non participation au Gouvernement de l’Union Sacrée de la Nation, Joseph Kabila et sa famille politique gardent encore de l’influence dans la sphère politique en RDC, estiment certains analystes politiques.

Selon Professeur Alphonse Maindo, enseignant des Sciences politiques et administratives à l’Université de Kisangani, l’influence du PPRD s’explique par le fait que bon nombre des caciques de ce parti politique sont toujours aux affaires dans plusieurs domaines et dans les institutions nationales et provinciales publiques.

Il estime qu’il ne faut pas trop vite croire à sa disparition. Pour lui, nombreux estiment que le parti du Président actuel Félix Tshisekedi, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), qui semble être influent n’est pas vraiment un parti du Gouvernement, mais ressemble à une formation politique qui peut faire la différence à part les « discours et promesses » non tenus.

De son côté, Muhindo Mughanda, Professeur des sciences politiques et administratives à l’Université Officielle de Rwenzori (UOR), le PPRD est un parti politique comme d’autres et peut encore se renforcer et non disparaître, vu de longs moments passés à la gestion du pouvoir en RDC. Il précise que malgré les critiques des opposants au pouvoir passé, c’est encore possible pour ce parti de se liguer pour mettre pression au pouvoir de Félix Tshisekedi.

Delphin Mupanda

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.