mardi, août 9

RDC : la cour d’appel de la Gombe acquitte Vital Kamerhe et sa suite impliqués dans le projet “100 jours”

Condamner à vingt (20) ans au premier degré puis à treize (13) ans au second degré dans l’affaire corruption et détournement dans le projet de maisons préfabriquées du projet “100 jours”, l’ancien directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi monsieur Vital Kamerhe est acquitté pour manquement des preuves jeudi 24 juin 2022 au cours d’une audience publique tenue à la cour d’appel de Kinshasa/Gombe.

Kamerhe est acquitté avec tous ses complices dans ce dossier c’est notamment l’homme d’affaires Sammih Jammal.

Rappelons que Vital Kamerhe avait été arrêté le 08 avril 2020 après une longue audition à la cour d’appel de Kinshasa Matete, avant d’être acheminé à la prison centrale de Makala.

C’est à la cour d’appel où sa peine avait été réduite de sept (7) ans soit treize (13) ans, décision cassée par la cour de cassation qui lui avait donné une liberté provisoire pour des raisons de santé et que peu après son dossier avait été renvoyé à la cour d’appel où il vient enfin d’être acquitté.

Désormais, le président national de l’union nationale congolaise (UNC), monsieur Vital Kamerhe est aussi libre de revenir sur la scène politique. Plusieurs réactions après cette libération totale de ce leader Congolais, la première nous parvenue est celle de son épouse madame Hamida Chatur Kamerhe en 3 phrases :

• Dieu gagne toujours

• Mungu ni chef

• What God can’t doesn’t exist.

D’autres sont des réactions de membres de son parti politique qui félicitent la justice Congolaise pour ce verdict rendu et appellent les peuples Congolais de soutenir leur président national et leur parti politique.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.