vendredi, avril 12

RDC/Élections 2023 : la satisfaction des pays partenaires sur la publication du calendrier électoral par la CENI

C’est à l’issue de la présentation par le Président de cette commission, Monsieur Denis Kadima du calendrier électoral samedi 26 décembre 2022 que les pays partenaires de la RD Congo dont la Belgique, le Canada, l’Espagne, les États-Unis, la France, les Pays-Bas, le Portugal, le Japon, la Norvège, le Royaume-Uni, la Suède, l’Italie, la Suisse, la République Tchèque et l’Union Européenne viennent d’écrire un communiqué conjoint pour féliciter la CENI et démontrer leur volonté de soutenir la RDC pendant ces scrutins prochains.

En vue du début des opérations prévues en décembre 2022, et notamment des premières étapes de lancement effectif du processus d’identification et d’enrôlement des électeurs, les partenaires réaffirment leur attachement aux principes partagés de transparence, de liberté, d’inclusivité, et d’impartialité à chaque étape de la préparation des prochains scrutins, afin de garantir la participation de l’ensemble de la population Congolaise aux élections.

Ils encouragent la CENI à amplifier ses efforts de rédévabilité et de transparence afin de renforcer la crédibilité du processus électoral, à travers une coopération étroite avec toutes les parties prenantes concernées, notamment la facilitation, en temps utile, de l’accréditation et l’accès aux observateurs, afin d’assurer le bon déroulement des différentes opérations préparatoires.

Ces partenaires de la RD Congo appellent toutes les parties impliquées dans la préparation des prochains scrutins à travailler ensemble pour surmonter les contraintes budgétaires, juridiques, sanitaires, logistiques et sécuritaires identifiées par la CENI. Ils attachent une importance particulière à la création des conditions permettant la tenue des élections dans les zones touchées par des conflits, y compris la partie Est du pays.

C’est ainsi que, ils appellent les autorités compétentes à rechercher l’adhésion au processus électoral de tous les acteurs concernés, particulièrement des partis politiques et la société civile, en garantissant l’espace démocratique, y inclus la liberté d’expression et la liberté des médias, essentiellement leur soutien au gouvernement Congolais dans l’organisation d’élections transparentes, libres et inclusives, dans les délais prévus par la constitution.

Les partenaires réaffirment leur solidarité avec les populations victimes des conflits, en particulier dans l’Est du pays. Ils réitèrent leur soutien en faveur des efforts diplomatiques régionaux, notamment des processus de Naïrobi et de Luanda, qui visent au cessez-le-feu, à la désescalade, au retrait et désarmement des groupes armés actifs dans le pays et à la création des conditions d’une paix durable en RDC.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *