vendredi, septembre 30

Nord-Kivu : des appels à la cohabitation pacifique en dépit des retombées de la geurre du M23

La violence, les discours incendiaires et la stigmatisation figurent parmi les attitudes condamnées ces jours au sein des communautés vivants dans la partie l’Est de la RD Congo.

La mauvaise attitude contre certaines communautés a refait surface avec l’avènement de l’activisme du M23, soutenu par le Rwanda dans le territoire de Rutshuru et Nyiragongo, selon les autorités Congolaises.

Société civile, les hommes politiques, confessions religieuses et notables prêchent la cohésion sociale pour mettre fin à au népotisme et autres formes de discrimination infondées.

Laurent Mugiraneza président de la jeunesse intercommunautaire du Nord-Kivu, pense que la persistance de l’activisme des groupes armés est à l’origine des tensions intercommunautaires vécues ces jours. Il appelle aux leaders communautaires d’enseigner la paix et la cohabitation pacifique afin de promouvoir le développement.

Le président du groupe d’association de défenses des droits de l’homme et de paix (GADHOP) pense qu’il s’agit d’une manipulation et interpelle les membres des communautés à ne pas se laisser tomber dans le piège de ceux qui veulent se victimiser pour faire échouer la diplomatie Congolaise. Katson Maliro appelle à la prudence pour éviter un bain de sang de plusieurs communautés.

A l’occasion de la journée internationale de lutte contre le discours de haine le 18 juin dernier, la représentante du secrétaire général des nations unies en République démocratique du Congo, Bintou Keita a rappelé que les discours de haine entraînent la violence et la division, appellant au vivre-ensemble.

Les leaders politiques, religieux, société civile, mouvements citoyens, notabilité et beaucoup d’autres personnes n’ont pas caché les mots, au vue de la tension qui semble éclater entre les communautés ces jours. Comme un seul corps, ils appellent la population à ne pas céder à la manipulation des agresseurs de la République Domocratique du Congo.

Mbusa Mupanda

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.