vendredi, août 12

Nord-Kivu : des actes génocidaires attribués au M23 à Bikenge et Ruvumu dans le territoire de Rutshuru

Un carnage a été déploré à Bikenge et Ruvumu dans le territoire de Rutshuru en province du Nord-Kivu dans l’Est de la République Domocratique du Congo, renseigne Aimé Mbusa Mukanda, l’un des notables de la région.

Selon lui la matinée du ce mardi 21 juin 2022, les hommes armés du mouvement du 23 mars (M23) et leurs alliés du Rwanda ont commis un génocide à la population vers l’Est du territoire de Rutshuru précisément à Bikenge et Ruvumu.

Les habitants de la localité de Bikenke dans le groupement de Kisigari se sont évacués en masse car depuis 2 heures du matin du mardi le M23 était entrain de tuer les paisibles population avec “Kafuni” c’est-à-dire le derrière de la houe.

« Nous citons entre autre la famille de : Munyamahane-Make, Habi-Butusi, Sikubwabo-Mahame, Constantine-Tuyishime, Gakara-Bagaya, Basiri-Mugabukize, Leta-Mugabukize et 9 autres personnes dont leurs noms ne sont pas encore connus. Nous condamnons cet acte ignoble et nous demandons à la CIRGL de mener des enquetes appropriées pour que les coupables soient transférés devant la cour pénale internationale pour crime de guerre et génocide contre la population civile, » a dit Aimé Mbusa.

Il dit prendre en témoin la MONUSCO qui était basée à Shangi. Le bilan aurait atteint une vingtaine de personnes tuees dans cette région, un bilan non confirmé ni infirmé encore par d’autres sources.

Certains civils étaient achevés par coups des balles, ajoute Aimé Mukanda Mbusa notable de Rutshuru qui rassure de la véracité des données.

Kawa Ngoy Erick

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.