jeudi, août 18

Nord-Kivu/Covid-19 : montée à flèche des cas positifs, les mouvements citoyens s’en inquiètent

Depuis quelques jours la province du Nord-Kivu et celle de l’Ituri connaissent une augmentation de cas positifs au coronavirus.

Des organisations citoyennes s’en inquiètent et appellent le gouvernement central de mettre tout en marche pour stopper les contaminations et demandent à la population de respecter les mesures jadis établies par les autorités gouvernementales et sanitaires.

C’est dans cette optique que, la société civile santé a été la première structure à présenter un lot important de tanks et des mégaphones au maire de la ville de Beni, le commissaire supérieur principal Muteba Kashale Narcisse.

« L’heure est grave, en villes de Goma et Bunia, l’on enregistre beaucoup de morts liés au coronavirus, dans ces milieux les hôpitaux sont saturés. La ville de Beni est stratégique, elle reçoit des personnes qui viennent de Goma et de Bunia, nous appelons la population aux respects des gestes barrières. Pour y arriver nous venons d’apporter notre assistance à la zone de santé de Beni via la mairie », a indiqué monsieur Emmanuel, secrétaire exécutif de la société civile santé au Nord-Kivu.

S’en est suivi la fondation Jules Mathe qui a distribué des caches-nez à plusieurs entreprises de la ville de Beni et aux organes de presses.

« Ce qui nous motive, c’est l’esprit d’amour envers nos semblables, sur le plan sanitaire la ville et le territoire de Beni courent un grand risque de contamination si nous ne respectons pas les mesures d’hygiènes. La maladie est là, lavons-nous les mains, portons des caches-nez et respectons la distanciation d’un mètre si nous sommes à deux ou plusieurs personnes. Il y a un principe qui dit « vaut mieux prévenir que guérir ». Les personnes âgées et les jeunes; que personne ne nous trompent, il y a des morts de covid-19 à Goma et à Bunia. A cause de l’insécurité, nous perdons nos frères et je ne souhaite pas que ça soit ainsi avec la pandémie covid-19, voilà pourquoi nous avons distribué des caches-nez. Nous en appelons les autres partenaires du gouvernement congolais de nous emboîter les pas « , a ajouté Jules Mathe, émissaire provincial adjoint du parlement des jeunes au Nord-Kivu et coordinateur de la fondation qui porte son nom.

Signalons qu’à Goma et Bunia aucun jour ne passe sans qu’on n’enregistre des cas positifs au coronavirus.

Bienvenu Katava

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.