jeudi, août 11

Nord-Kivu : Carly Kasivita sommé de démissionner pour avoir pris en otage l’Assemblée provinciale

La demande de la démission du Gouverneur du Nord-Kivu est de la Force de l’Union sacrée de sa province dans une déclaration écrite lui adressée mardi 30 mars 2021.

Il y a plusieurs griefs, parmi lesquels la pris en otage du Bureau de l’Assemblée Provinciale, l’exclusion des plusieurs acteurs politiques capables de relever les défis de la gouvernance et le développement, l’incompétence avérée de l’Exécutif provincial et bien d’autres.

Dans la même déclaration, les leaders politiques de l’Union sacrée du Nord-Kivu demandent au Gouvernement central de cesser de s’ingérer dans l’affaire qui concerne leur province pour éviter de protéger Carly Nzanzu Kasivita.

« Aux députés provinciaux de voter à cette session de mars la motion de censure contre le Gouvernement provincial et contre l’Assemblée Provinciale en faveur d’une nouvelle configuration politique responsable », a-t-on lu dans ce document.

Il sied de rappeler, le mardi 30 mars 2021, les initiateurs de cette déclaration ont effectué un sit-in devant le Bureau de l’Assemblée provinciale, au quartier Himbi. Sur leurs calicots, on pouvait lire : » Carly dégage, Carly néglige la gratuité de l’enseignement. Aussi les députés faites quitter Carly ».

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.