jeudi, août 11

Beni : Une vingtaine de morts et 50 disparus dans une nouvelle incursion des ADF

Des combattants d’Allied Democratic Forces (ADF) ou Forces Démocratiques Alliées ont fait incursion, la nuit de mardi à mercredi 31 mars 2021, dans le territoire de Beni, province du Nord-Kivu, dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

L’attaque sanglante a eu lieu à Manyama-Beu, contrée située dans le groupement Batangi-Mbau, secteur de Beni-Mbau. D’après Madame l’administrateur adjoint du territoire de Beni, le bilan provisoire fait état d’une vingtaine de civils tués. Rosette Kavula appelle la population à la vigilance face à l’activisme de l’ennemi dans la zone.

Kinos Katuo, cadre de la société civile locale, parle d’au moins 25 personnes tuées, 50 autres portées disparues et plusieurs maisons d’habitation incendiées. Cet activiste des droits humains salue l’armée pour avoir neutralisé 4 assaillants. Cependant, il dénonce la « passivité » des autorités face aux massacres odieux répétitifs des personnes, dans la région de Beni.

Dans son message publié sur twitter ce mercredi, la cellule de communication du Gouvernorat du Nord-Kivu, a précisé qu’au stade actuel, le bilan encore provisoire fait état de 23 personnes tuées, mais la fouille continue.

« Mobilisons-nous ensemble derrière nos forces de défense et nous allons vaincre les ADF », a-t-elle écrit.

Il sied de noter que les territoires de Beni (Nord-Kivu) et Irumu (Ituri) sont devenus un « théâtre » des massacres attribués aux ADF, sous le silence de Kinshasa.

Rédaction

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.