vendredi, mai 20

Ituri : une marche anti MONUSCO réprimée par des bombes lacrymogènes et balles réelles à Teturi et Mambasa

D’après l’ONG de défense de droit de l’homme convention pour le développement des peuples forestiers (CODEPEF) Ituri, une marche de la population demandant le départ de Casques Bleus de la MONUSCO basés à Mambasa, chef lieu du territoire portant le même nom en province de l’Ituri a été réprimée vendredi 13 mai 2022 dans les heures matinales au niveau du bureau de l’administrateur de Mambasa.

A en croire maître Laurent Kyeya son cordonateur national renseigne que cette marche a été étouffée par des bombes lacrymogènes et des balles réelles.

Il semblerait que dans les rangs des manifestants il y aurait des blessés car pendant cette dispersion il y aurait une débandade totale.

La même source renseigne qu’un autre convoi de la MONUSCO qui quittait Biakato pour Mambasa a été intercepté par les jeunes à Teturi centre à une trentaine de Km au sud de Mambasa sur la RN 44.

Là, les Casques Bleus ont du coup rebourssé chemin jusqu’à Biakato.

Cependant, l’ONG CODEPEF Ituri demande aux autorités nationales et provinciales de l’Ituri de demander à la MONUSCO de quitter le sol de Mambasa car la présence de cette force Onusienne est mal interprétée par la population.

Soulignons que c’est depuis jeudi 12 mai 2022 que les Casques Bleus de la MONUSCO sont entrés à Mambasa, une présence qui aurait soulevé la population qui ne plaide que pour son départ.

En présent la situation demeure tendue à Mambasa où les activités sont paralysées et l’administrateur de Mambasa appelle la population au calme.

Yves Romaric Baraka

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.