vendredi, septembre 30

Insécurité dans l’Est de la RDC: l’indifférence de certains leaders et acteurs politiques du grand nord de la province du Nord-Kivu face aux massacres répétitifs à Beni et Ituri, critiquée par Guershom Kahebe

Guershom Kahebe a peint un tableau sombre de la situation sécuritaire dans la région de Beni au Nord-Kivu bien que vivant aux États-Unis d’Amérique. Il condamne la fréquence de violences dans la région de Beni, et interpelle les leaders et personnalités politiques du grand nord de la province du Nord-Kivu de briser la peur et d’agir pour stopper les tueries dans la région.

A l’en croire, le gouvernement Congolais à lui seul ne saura pas restaurer la paix sans l’apport de la population locale abandonnée à son triste sort.

Guershom Kahebe s’est dit prêt de soutenir toute initiative constructive qui va droit à mettre terme à la misère que traversent Beni et Ituri suite à l’insécurité. Il a aussi condamné la passivité verbale et d’action de l’évêque diocésain de Butembo-Beni.

Dans la même foulée, Guershom Kahebe a condamné l’incursion des rebelles de l’Allied Démocratic Forces (ADF) au quartier Rwangoma, cellule Kithahomba qui a occasionné des morts côté civils.

Toutefois, ce Congolais de la diaspora, dit saluer et encourager la décision prise par la fédération des entreprises du Congo (FEC), suspendant les opérations d’importation et exportation des marchandises à la frontière de Kasindi Lubiriha suite à l’insécurité grandissante sur la route Beni-Kasindi.

Bienvenu Katava

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.