vendredi, avril 19

Haut-Lomami : la situation sécuritaire à Malemba-Nkulu au centre d’un échange entre Sama Lukonde et une délégation du caucus des députés et sénateurs du Grand Katanga

Le Premier ministre Congolais, Jean-Michel Sama Lukonde, a reçu, dans la soirée de jeudi 16 novembre, une délégation du caucus des députés nationaux et sénateurs, élus du Grand Katanga.

Selon la cellule de communication de la primature, au cours de leurs échanges, une seule question était au centre, à savoir la situation sécuritaire dans le territoire de Malemba-Nkulu, dans la province de Haut-Lomami. 

Il y a quelques jours, toute l’opinion nationale était choquée et avait condamné des scènes de violences à caractère éthique dans le territoire de Malemba-Nkulu. Ces violences ont malheureusement conduit à des morts.

Au sortir de l’audience, la cheffe de cette délégation, l’honorable sénatrice Mukalay Kionde Célestine Hortense, a fait savoir que leurs préoccupations ont trouvé un écho favorable auprès du Chef du Gouvernement, souligne la même source.

À la suite de cette réunion, le Premier Ministre leur a prodigué de sages conseils à ces élus tout en les chargeant d’aller prêcher le vivre-ensemble entre les communautés dans l’espace Katanga pour ne plus revivre ce qui s’était passé il y a trois décennies.

 » Nous, parlementaires Katangais, nous venons de voir le Premier Ministre au sujet de la situation conflictuelle, qui règne dans le Grand Katanga, en général, et en Malemba-Nkulu, en particulier. Le Chef du gouvernement nous a prodigués de sages conseils. Il nous a demandé d’aller sensibiliser les nôtres, notre communauté, pour éviter à ce que, nous puissions encore vivre le même problème. Il nous a donné le message conciliateur pour que le vivre-ensemble puisse régner dans le Katanga en respectant, les mœurs, en prévenant tout problème qui peut déborder. Et que tous les leaders de notre communauté puissent descendre dans le Grand Katanga et aller Conseiller les nôtres”, a déclaré la sénatrice Célestine Mukalay.

Et d’ajouter : “Nous devons vivre ensemble. Nous tous, nous sommes les enfants du même pays. La communauté Katangaise et la communauté Kasaïenne doivent vivre ensemble sur le territoire de la République Démocratique du Congo”.

Au regard des scènes de violences enregistrées dans cette partie de la République, Peter Kazadi, le vice-premier ministre en charge de l’Intérieur, a instruit la gouverneure du Haut-Lomami, Isabelle Yumba Kalenga, de dépêcher une mission d’investigation afin d’établir les responsabilités. Et par conséquent, procéder à l’interpellation des auteurs présumés de cette barbarie, renseigne la cellule de communication de la primature Congolaise.

Dodo Mathe

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *