dimanche, mars 3

Goma : motivation, stress et impatience des électeurs au niveau de centres de vote

La population de la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu était également présente aux urnes mercredi 20 décembre 2023, pour élire le président de la république, les députés nationaux et provinciaux ainsi que les conseillers municipaux. Depuis tôt le matin, plusieurs habitants étaient mobilisés, pour exercer ce droit civique.

Des activités socio-économiques ont tourné au ralenti pendant les heures de vote, jusque dans l’après-midi de ce même mercredi. Boutiques, Magasins et d’autres lieux de commerce sont restés fermés.

Rencontrés, certains citoyens exprimaient leur détermination de voter pour le changement.

Les bureaux de vote qui devraient débuter les activités à partir de 6h00′, dans plusieurs centres les portes ont ouvert à partir de 10 heures, heure locale. Pour certains sites, les affichages des listes d’électeurs ont été faits le matin de ce même mercredi, jour des élections.

Face au retard observé dans le début des opérations, certains habitants commençaient déjà à s’impatienter.

D’autres craignaient de ne pas exercer ce devoir civique, faute de la lenteur qui s’est également fait remarquer.

Dans quelques centres visités, d’autres irrégularités résident sur l’utilisation de la machine à voter, de la part de certains électeurs. L’insuffisance d’énergie dans des batteries a aussi été remarquée vers le début de la soirée, malgré l’engouement de la population, poussant ainsi certains habitants à ne pas remplir ce devoir.

Toutefois, certains observateurs saluent un climat d’attente d’une part, entre les électeurs et les agents de la CENI, pour quelques orientations dans les bureaux de vote.

Jusqu’à 19h00′, certains citoyens parmi lesquels des témoins et observateurs, disaient n’avoir pas accès aux bureaux de vote pour élire leurs candidats.

Jocel Biryeka, depuis Goma

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *