dimanche, juillet 14

Goma : la police présente au public une soixantaine de présumés criminels

Au total, soixante-huit (68) présumés bandits criminels ont été présentés au public lundi 04 décembre 2023 à la mairie de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, par la police d’investigation criminelle et lutte contre les stupéfiants, PIC en sigle. Selon les sources policières, ces personnes ont été arrêtées les unes, la semaine précédente et d’autres la nuit du dimanche 3 au lundi 4 décembre 2023, lors d’une opération menée par les services de l’ordre, ayant ciblé quelques quartiers de la ville touristique. Parmi elles, figurent 16 femmes.

Accusés d’être auteurs de l’insécurité dans cette partie de la province du Nord-Kivu, ces présumés bandits ont été présentés avec trois (03) armes à feu, trois (03) chargeurs garnis et une vingtaine de munitions.

Ayant conduit cette mission, le commandant PNC de l’unité « Lutte contre la criminalité et stupéfiants » dans la ville, le commissaire supérieur Sehogo Senga Masengo renseigne qu’un autre présumé criminel a été abattu lors de cette opération.

Le Maire de ville, qui les a présenté à la presse fait savoir que l’opération qui a conduit à leur traque, vise la sécurisation de la population pendant la période des festivités de fin d’année.

Le commissaire supérieur principal Kapend Kamand Faustin salue la bravoure des éléments de la police nationale congolaise, pour ce joli coup de sifflet.

« La province est en guerre et nous tendons vers les festivités de fin d’année. Il nous revient, nous responsables, du maintien et rétablissement de l’ordre public, de planifier quelques opérations, de proximité, notamment les bouclages ciblés, les rod block pour sécuriser davantage la population de Goma. Il se fait observer, pendant un temps les actes de cambriolage, d’extorsion surtout avec les quartiers limitrophes avec le territoire de Nyiragongo. C’est ainsi qu’au cours d’une réunion de sécurité présidée par son excellence le gouverneur le Général-Major Peter Chirimwami, un certain nombre de stratégies ont été arrêtées notamment les opérations non stop et ce n’est que le début, nous allons continuer« , a-t-il déclaré.

L’autorité urbaine lance un appel vibrant à la population de collaborer avec les services de sécurité en dénonçant les personnes suspectes, auprès des « personnes dignes de confiance ».

Jocel Biryeka, depuis Goma

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *