jeudi, février 2

Goma : des journalistes arrêtés par la police en pleine couverture de la manifestation des mouvements citoyens

En pleine couverture de la marche pacifique et le sit-in organisés jeudi 01 décembre 2022 à Goma par les mouvements citoyens et la synergies des groupes de pression de la province du Nord-Kivu, plusieurs journalistes ont été arrêtés par les éléments de la police Nationale Congolaise (PNC) au rond point Instigom.

A en croire Maître Jimmy Nziali avocat au barreau de Goma surnommé « avocat du peuple« , c’est sur ordre du Gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant Général Constant Ndima que ces chevaliers de la plume et coqs de micros venaient d’être arrêtés où tous leurs matériels de travail ont été saccagés.

Cet homme en toge noire s’inquiète de constater que le président de la République Félix Tshisekedi appelle à une mobilisation générale pour soutenir les FARDC et la République mais voilà que certaines autorités violent même l’ordre du commandant suprême jusqu’à arrêter sans honneur des journalistes qui sont le quatrième pouvoir.

Rappelons que les manifestations de ce jeudi ont été interdites par le maire de Goma dans un communiqué publié le mercredi 30 décembre 2022 en raison que les installations des missions diplomatiques sont inviolables en plus du fait qu’en cette période de l’état de siège, toutes les manifestations publiques sont interdites.

Luc lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *