vendredi, août 19

État de siège: « Les autorités militaires doivent se distinguer des autorités civiles dans la traque des ADF »

Profitant de son séjour dans le nord de la province du Nord-Kivu, le député honoraire Simon Kazungu dit partager la même douleur que traverse la population de ces zones qui subissent des atrocités des groupes armées.

Cette haute personnalité qui avait critiqué la mesure du chef de l’État instaurant l’État de siège au Nord-Kivu et en Ituri, s’appuyant sur des exemples d’autres pays en Afrique comme le Niger, Tchad et la République Centre Africaine où l’État de siège avait fait beaucoup d’années sans trouver des solutions au problème d’insécurité, veut voir les autorités militaires placées dans les deux provinces concernées se différencient des autorités civiles dans la traque de tous les groupes armées en général et à particulier les ADF qui sèment terreurs et désolations en territoire de Beni et en Irumu.

Il demande au gouvernement congolais de trouver des solutions aux problèmes de d’insécurité.

« On ne peut pas se taire, aujourd’hui il y a personne qui ignore la situation que notre population est entrain de subir. Vous voyez que la toute Beni-Bunia est infréquentable, la route Beni-Boutembo, on commence à attaquer jusque même Kalunguta et l’axe Beni-Kasindi, même s’il y a des efforts qui y sont déployés mais il y a des choses qui sont inimaginables qui déstabilisent sérieusement la population. La solution du gouvernement congolais ne doit pas tarder » a indiqué Simon Kazungu député honoraire.

Il sied de signaler que, le gouverneur militaire le lieutenant général Ndima Constant est arrivé à Beni, le samedi 17 juillet 2021. Devant différentes couches de la population, l’autorité provinciale avait indiqué venir s’installer dans la région pour suivre de près les opérations militaires contre les ADF.

Bienvenu Katava

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.