dimanche, août 14

Beni : une centaine de cas d’abus et violations de droits humains enregistrés lors des manifestations anti-MONUSCO

Plus de cent cinquante (150) cas d’abus et violations des droits humains ont été enregistrés dans les dix (10) premiers jours des manifestations populaires pour exiger le départ de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation au Congo (MONUSCO) jugée inefficace dans la traque des rebelles des Forces Démocratiques Alliés (ADF) dans la région de Beni en province du Nord-Kivu dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

Dans une déclaration rendue publique ce lundi 26 avril 2021, la Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH), une structure de défense de droits humains renseigne que, quatre (4) cas de meurtres ont été documentés dont deux (2) personnes tuées par les militaires des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), une (1) tuée par un policier congolais et une (1) autre tuée par balle réelle par un élément casque bleu du contingent Sud-Africain en commune d’Oïcha, en territoire de Beni.

Cependant, douze cas de tortures ont été commis par les éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) en ville de Beni et cinq (5) personnes blessées par balle parmi elles, un enfant de sept (7) mois blessé à sa jambe droite.

Sur ce, la CRDH recommande à l’auditorat militaire de garnison de Beni-Butembo d’enquêter sur tous les cas de meurtres et d’arrêter tous les auteurs de cas de tortures conformément à la loi congolaise. Et aux manifestants de cultiver un esprit non violant à l’égard des biens privés, des édifices publics et au respect de l’intégrité physique des tiers.

Mathe Ngovoka

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.