jeudi, août 18

Beni : le VIH/SIDA parmi les premières causes des décès à Oïcha

Le VIH/SIDA figure parmi les cinq (5) premières causes de décès en commune d’Oicha, chef lieu du territoire de Beni au Nord-Kivu. La confirmation est du médecin directeur de l’hôpital général d’Oïcha. Il alerte sur le danger que court la communauté locale.

Le médecin directeur de l’hôpital général de référence d’Oïcha l’a confirmé vendredi 22 juillet dernier, au cours d’un entretien avec Radio Moto Oïcha, une radio émettant dans la zone. Docteur Jérôme Munyambethe parle d’au moins un mort du SIDA sur les cinq (5) qui peuvent être enregistrés en commune d’Oïcha.

Parmi les facteurs favorisant la propagation de ce virus en communauté, ce professionnel de santé cite la sexualité irresponsable. A cela s’ajoute les mouvements des populations, causés par l’insécurité dans la région indique-t-il. Il invite ainsi les parents à veiller sur le contrôle des mouvements de leurs enfants.

Pour sa part, l’infirmier superviseur chargé des soins curatifs en zone de santé d’Oïcha, révèle que trois (3) à quatre (4) personnes meurent chaque mois du SIDA dans cette zone de santé. Et depuis juin de l’année en cours, environs cinq cents quatre-vingt (580) cas confirmés sont entrain d’être suivis dans cette entité sanitaire, dit-il.

Bradeau Nganga Victor

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.