dimanche, mars 3

Beni : deux agriculteurs pris en otage par des présumés ADF à Mughalika

La présence d’hommes armés qui seraient des rebelles Ougandais de l’ADF est signalée ce dernier temps dans la vallée de Mughalika, en chefferie des Bashu, c’est dans le territoire de Beni. C’est depuis mercredi dernier que des agriculteurs sont entrain d’abandonner leurs champs après avoir constater cette présence. Ces agriculteurs craignent que ces hommes perturbent encore une fois les activités culturales dans cette vallée.

Ils sont plusieurs agriculteurs qui ont commencé à quitter leurs champs de peur d’être victimes des atrocités des ces hommes qui seraient des rebelles Ougandais de l’ADF. Le CLDH, une structure de défense des droits de l’homme œuvrant dans la chefferie des Bashu fait savoir que, cette présence est surtout signalée à Kangwayi vers le Parc National des Virunga.

« Ils sont nombreux. Avec des armes. Et ce pendant les heures vespérales que nous sommes entrain de constater leurs présences. Nous pensons qu’ils peuvent être des ADF. Nous venons d’abandonner nos champs comme nous avons un mauvais souvenir à ces hommes », a laissé attendre un agriculteur rencontré ce vendredi en cours de route sur l’axe routier Bulambo-Graben.

Le comité local pour la défense de droits de l’homme (CLDH), antenne de Bulambo qui confirme la nouvelle parle de l’enlèvement de deux (02) agriculteurs rencontrés dans leurs champs par ces hommes.

Tout en invitant les habitants de la chefferie des Bashu à la vigilance, cette structure de défense de droits des citoyens exhorte les services de sécurité basés dans la zone à tout faire pour anéantir l’ennemi afin de permettre aux habitants de bien vaquer à leurs activités champêtres dans cette vallée grenier agricole de la province du Nord-Kivu.

Depuis quelques mois, une accalmie s’observait déjà dans cette vallée de Mughalika après les opérations menées par les armées Congolaise et Ougandaise. Les habitants des Bashu venaient d’y regagner pour poursuivre leurs activités champêtres, unique ressource pour ces riverains du Parc National des Virunga.

Tsongo Kamala Bin-Phlégon

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *