dimanche, novembre 27

Beni : des journalistes se trouvant dans la zone en conflit sont protégés spécifiquement par le droit international humanitaire

Le droit international humanitaire protège les civils, le personnel sanitaire, prisonniers de guerres et les autres victimes de guerres, les journalistes étant des civils obtiennent cette protection mais qui est spécifique, a dit le chargé de communication du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) dans un atelier de formation tenu 24 novembre 2022, à l’hôtel la Référence, en ville de Beni, Nird-Kivu.

Cet atelier des médias a été organisé à l’occasion de la célébration de seize (16) jours d’action contre les violences basées sur le genre. Selon le responsable du dossier violence sexuelle, les violences sexuelles ont des conséquences médicales, psychologiques et sociales sur l’individu, la famille et même la communauté.

Les journalistes sont invités à bien protéger la source d’information en particulier les victimes des conflits, le déplacés et autres victimes. La source ne doit pas être exposée mais protégée avec tout son entourage.

Si un journaliste est détenu seul, sa famille, sa rédaction, l’organisation professionnelle nationale, régionale ou internationale concernées peuvent dénoncer au comité international de croix rouge (CICR) soit appeler le numéro vert 4722.

Lysa Bisimwa

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *