lundi, décembre 5

Sud-Kivu : 27 députés sur 34 présents à la plénière votent pour le départ du gouvernement Théo Ngwabidje 2

Une plénière pour examiner et voter la motion de censure contre le Gouverneur de la Province du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje Kasi et son gouvernement aussi quatre membres de l’Assemblée Provinciale s’est tenue jeudi 24 novembre 2022 à Bukavu.

Celle-ci a été délocalisée à son lieu habituel suite à l’interdiction de certains élus provinciaux par des agents de l’ordre à la salle des plénières d’accéder dans la salle sur décision des autorités provinciales, la plénière de ce jour s’est tenue à l’hôtel Ruzizi dans ka commune d’Ibanda, ville de Bukavu au Sud-Kivu.

Présidée par le bureau d’âge installé mercredi 23 novembre 2022 soit à la veille de cette plénière, l’examen et le vote de la motion ont précédé par l’examination des pétitions contre quatre (4) membres de l’organe délibérant qui se sont présentés à la plénière et qui se sont défendus devant les élus. Après leurs défenses, ils ont été réhabilités à leurs fonctions. Absent à cet exercice parlementaire suite à la maladie mais visé aussi par la pétition parlementaire, le président de l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu son cas sera traité dès qu’il va se rétablir et revenir devant les élus du peuple.

Sur trente-quatre (34) députés provinciaux qui se sont présentés à cette plénière sur quarante-cinq (45) qui composent l’assemblée provinciale du Sud-Kivu, vingt-sept (27) députés ont voté pour la destitution du gouvernement Théo Ngwabidje 2.

Alors qu’il a refusé de se présenter devant les élus par une lettre écrite lue par le bureau d’âge dans la salle de la plénière, l’assemblée provinciale du Sud-Kivu considère le gouverneur Théo Ngwabidje et tout son gouvernement étant comme démissionnaires.

Par conséquent, ils ont un délais de 48 heures pour déposer leurs démissions à l’assemblée provinciale. Les élus provinciaux du Sud-Kivu reprochent l’exécutif provincial pour la quatrième fois par motion de censure d’une mauvaise gestion de leur province.

Quelques heures avant la tenue de cette plénière, le vice-premier ministre et Ministre de l’intérieur, Daniel Aselo Okito Wankoy par une note télégramme a instruit au gouverneur du Sud-Kivu Théo Ngwabidje Kasi à interdire toute initiative sur le plan politique à engendrer le trouble à l’ordre public dans sa province.

Cependant, le député national et bâtonnier Didier Okito Lutundula Yuhe dénonce la violation des installations de son hôtel à Bukavu par des personnes armées c’est notamment un policier qui serait proche du gouverneur de province, d’après plusieurs sources il est en recherche de certains députés provinciaux pétitionnaires et initiateurs de ladite motion.

Le gouvernement provincial du Sud-Kivu quant à lui rejette en bloc la décision de l’assemblée provinciale selon son porte-parole et Ministre des médias Zirhumana Basimane Jérémie, la plénière avait des irrégularités conformément aux textes qui les régissent.

Signalons que, le gouverneur déchu du Sud-Kivu avait quitté il y a celà quelques jours l’AFDC-A du Président du sénat Modeste Bahati Lukwebo pour adhérer à l’UDPS-Tshisekedi.

Luc lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *