jeudi, juin 13

Tshopo : la Communauté Kyaghanda-Yira dénonce l’apologie à la haine tribale et l’antisémitisme envers ses membres à Kisangani

C’est dans une lettre signée le 30 mars 2022 adressée au procureur général près la cour d’appel de la Tshopo, dont une copie est parvenue à la rédaction de la rtr-beni.net que l’association culturelle Nande Kyaghanda/ Yira dénonce l’apologie à la haine tribale et l’antisémitisme en vers les membres de sa communauté dans cette province de l’Est du pays.

Par cette correspondance, le Kyaghanda/Yira dit être surpris de lire sur les réseaux sociaux les accusations infondées lui imputant d’être à la base de l’insécurité dans la ville de Kisangani, en se référant d’une attaque perpétrée en date du 28 mars 2023 par les citoyens hors-la-loi qui avaient réussi à semer terreur aux moyens de braquage et vol à main armées contre les personnes et leurs biens en vue de briser la paix sociale dans les communautés vivant dans la province de la Tshopo.

C’est ainsi que, cette communauté demande à Monsieur le procureur général de prendre toutes les dispositions utiles en vue de mettre la main à tous les instigateurs de cette propagande contre sa communauté injustement accusée et humiliée sur toutes les artères de la ville de Kisangani dont ses membres sont indexés, lequel comportement reste à sanctionner.

Rappelons que lors de cette incursion, deux (2) militaires PM ont perdu la vie et un assaillant aurait plus tard succombé de suite de ses blessures.

Par ailleurs, dans une déclaration adressée à tous, le Kyaghanda/Yira décide c’est qui suit :

  1. Invite ses membres de la Communauté à la retenue et à promouvoir la paix ainsi que l’amour de vivre avec tous les compatriotes;
  2. Alerte la Communauté internationale, les autorités publiques nationales que provinciales à prendre de précautions en vue de protéger cette Communauté contre toute imputation injuste en son encontre;
  3. Requérir les enquêtes approfondies aux fins de mettre la main sur les instigateurs de cette incitation à la haine publiées dans les réseaux sociaux ainsi que les auteurs de ces incursions.

Luc lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *