vendredi, décembre 2

Sud-Kivu : par une marche pacifique, l’UNC réclame l’acquittement de Vital Kamerhe

La ville de Bukavu a vibré au rythme de la marche des militants de l’union pour la nation congolaise, UNC en sigle ce vendredi 28 mai 2021.

Ils plaident pour la libération de leur leader politique Vital Kamerhe condamné depuis le 20 juin 2020 à 20 ans de prison.

Les membres et sympathisants de ce parti politique, fédération du Sud-Kivu ont été nombreux dans les rues de la ville de Bukavu pour réclamer la libération de leur autorité morale, Vital Kamerhe condamné pour détournement des deniers publics après procès « 100 jours » du président de la république.

De la place Mulamba jusqu’au gouvernorat de la province, ces manifestants accompagnés de certains députés élus de l’UNC ne cessaient de réclamer haut et fort l’acquittement du meilleur élu de la RDC.

«Nous demandons l’acquittement du président Vital Kamerhe, condamné innocemment. Les maisons préfabriquées réclamées par le gouvernement sont bel est bien en Tanzanie et c’est prouvé. Pourquoi le retenir en prison pendant que rien ne prouve son implication dans le détournement », explique maitre Daniel Lwaboshi, interfederal de l’UNC Sud-Kivu.

Cette marche est tenue en prélude du procès en appel de Vital Kamerhe prévu pour le lundi 31 mai 2021.

Patrick MAKIRO/Bukavu

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *