jeudi, février 2

Sud-Kivu : la population manifeste contre l’assassinat par balle de 2 jeunes vigiles tués par un agent de l’ordre à Uvira

Une vive tension s’observe samedi 24 décembre 2022 en ville d’Uvira au Sud-Kivu. A la base, l’assassinat par balle ce même samedi aux environs d’une heure du matin de deux (2) jeunes vigiles par un militaire des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). Le fait s’est déroulé au quartier Kabindula sur avenue Kalimabenge.

L’information est confirmée devant la presse par Maître Chako Changu, président urbain du Conseil Urbain de la Jeunesse. D’après lui, les nommés Katele Selemani âgé de 20 ans et Kakunga Bulimwengu tous vigiles ont été tués par un élément des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) du nom de Adekito, ancien militaire du Staff du colonel Delphin du Bureau 2 d’Uvira.

D’après toujours cette source, l’auteur de ce meurtre était sur moto sur la route nationale cinq (RN5) la nuit, il est tombé entre les mains des jeunes vigiles commis à la garde, ces derniers sont tombés sur lui. Après un échange de mots avec ces jeunes, ce militaire est descendu sur moto pour aller récupérer son arme puis revenir pour commettre son forfait. Par ailleurs, la nouvelle société civile du sud de la Province du Sud-Kivu par le biais de son coordinateur, André Byadunia Mashaka parle que la deuxième victime a trouvé la mort samedi 24 décembre 2022 suite de ses blessures après être acheminée aux soins. La société civile d’Uvira demande à son toujours que la justice soit faite.

La journée de ce même samedi, toutes les activités sont paralysées à Uvira, des barricades sont érigées sur la RN5, des pneus brûlés où la population demande à la justice de poursuivre cet élément de l’armée régulière auteur de l’acte. Le bureau du conseil urbain de la jeunesse d’Uvira tout en condamnant ce comportement de ce militaire incontrôlé des FARDC appelle la jeunesse au calme et demande qu’un procès de flagrance soit organisé sur place contre celui qu’il qualifie comme criminel.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *