dimanche, août 14

Rutshuru : « Des travaux forcés imposés aux agriculteurs par les miliciens le font abandonner leurs champs » (Société civile)

La population agricultrice de la commune rurale de Nyamilima, groupement Binza, territoire de Beni au Nord-Kivu a décidé d’abandonner ses champs situés dans les zones agraires de Kongo, Nyamitwitwi et Nyamuragiza suite à la tracasserie des miliciens maï maï et des rebelles des forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR).

Pacifique Lwaramba, président des forces vives de Nyamilima qui alerte, dénonce le manque d’implication des autorités de l’état de siège dans le rétablissement de la paix et dans la sécurité dans cette partie du territoire de Rutshuru.

« Les habitants ont décidé de ne plus se rendre dans leurs champs malgré la période de récolte. Les miliciens maï maï et les rebelles FDLR les imposent des jetons pour avoir accès à leurs champs. Ceux qui n’ont pas le jeton sont battus, certains succombent de leurs blessures. Nous avons pensé que l’état de siège mettra fin à cette situation qui a perduré, mais avant l’état de siège est égal à après l’État de siège », a-t-il déploré.

Le président des forces vives de Nyamilima craint que cette situation entraîne la faim dans cette entité et dans d’autres entités qui en dépendent.

Serge Mulimani

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.