vendredi, avril 12

RDC : “Un journaliste d’une chaîne de télévision suspendu par le CSAC et deux députés privés des médias” (Communiqué)

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) a suivi avec regret le spectacle désolant diffusé samedi 20 mai par la chaîne de télévision CML13 TV, émettant à Kinshasa.

En effet, au cours d’une édition spéciale de l’émission « libre débat », le journaliste Louis-France Kuzikesa a, contre tous les principes fondamentaux et toutes les règles de la profession, organisé une prestation médiatique dont le contenu a fait véhiculer le discours de la haine ainsi que des propos tendant à inciter à la violence contre une tribu et à des attaques personnelles.
Il a été clairement établi dans le chef du présentateur et de ses invités une volonté délibérée de mettre en péril la cohésion nationale.

Vu la gravité des faits, le bureau du CSAC a décidé ce qui suit :

  1. La suspension du signal de la chaîne CML13 TV pour une durée préventive de 45 jours, tout en exigeant les documents administratifs, la grille des programmes et le cahier de charges avant la reconnexion de la chaîne;
  2. La suspension de passage dans tous les médias de la RDC du journaliste Louis-France Kuzikesa pour une durée de 72 jours et le transfert de son dossier à l’UNPC pour une étude et des actions disciplinaires éventuelles. Dépassé le délai de 7 jours, le CSAC reprendra le dossier;
  3. La suspension et la privation de passage dans les médias émettant en RDC pour une durée de 90 jours à l’encontre du député national Daniel Nsafu et du député provincial Mike Mukebayi.

Le Bureau du CSAC recommande aux chambres parlementaires concernées d’ouvrir des actions disciplinaires pour décourager cette délinquance dans les médias.

Le Bureau du CSAC demande aux instances judiciaires, conformément aux dispositions de l’article 74 de la Loi Organique n°11/001 du 10 janvier 2021 sur le CSAC, de se saisir en flagrance au
sujet de deux députés auteurs des infractions précitées. Le Bureau du CSAC demande au Renatelsat de prendre des dispositions urgentes pour la coupure
du signal de la chaine CML13 TV.

Le Bureau du CSAC qui demande à tous les médias émettant en RDC de ne pas accorder la parole aux deux députés sanctionnés tout en rappelant aux professionnels des médias que la diffusion des propos de la haine et d’incitation à la violence constituent une violation tant de la loi que du code de déontologie des journalistes et expose leurs auteurs à des sanctions sévères.

Glorichev

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *