vendredi, avril 12

RDC : pour faire face aux difficultés de la dette du pays envers les compagnies pétrolières, quatre banques locales s’associent pour trouver solution

C’est pour la première fois dans l’histoire de la République Démocratique du Congo (RDC) que quatre (04) prestigieuses banques locales dont EquityBCDC, FirstBank DRC, Ecobank RDC et Standard Bank, se sont associées pour faire face aux difficultés de la dette du pays (la République Démocratique du Congo) envers les compagnies pétrolières.

Elles ont réalisé une syndication de 123,5 millions de dollars américains grâce à un accord de collaboration appelé  » Club Deal ». Cette initiative révolutionnaire marque une étape cruciale dans le développement du système financier Congolais et ouvre de nouvelles perspectives prometteuses.

Un accord mettant en œuvre une remarquable collaboration entre les quatre (04) principales banques commerciales et trois (03) ministères clés dont : l’économie Nationale, les Hydrocarbures et les finances centré sur la restructuration de la dette publique.

Cette initiative innovante repose sur une structure originale soutenue par la parafiscalité pétrolière, témoignant ainsi d’une approche visionnaire et pragmatique pour faire face aux défis financiers actuels.

Selon le communiqué de presse du 13 février 2024 signé conjointement par ces banques concernées, exploité par la rédaction de rtr-beni.net, l’objectif de cette collaboration est le financement des arriérés des subventions sur les prix pétroliers accordée par l’État Congolais afin de préserver le pouvoir d’achat de la population, en particulier pendant la période de grande volatilité des prix des produits petroliers en 2022, suite à la crise en Ukraine.

La même source indique que, cette collaboration entre les banques et les ministères témoignage d’un engagement commun en faveur de la stabilité économique et du bien-être des citoyens. Cet accord apporte un soutien viral aux entreprises pétrolières et logistiques, qu’elles soient de grande envergure ou indépendantes, dans les régions Ouest , Sud et Est. Il permettra non seulement la redynamisation de leurs activités, mais aura également des répercussions positives sur des secteurs interdépendants tels que les transports et l’industrie. Cet accord marque un pas significatif vers la consolidation du secteur financier Congolais et renforce la position du pays en tant que centre économique émergent en Afrique.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *