dimanche, mars 3

RDC : le député national Jules Mathe promet de s’impliquer dans la recherche de la paix, le développement et la lutte contre le chômage tout en comptant sur l’entrepreneuriat

Les élus légitimes de la quatrième législature de la troisième République ont officiellement démarré leur quinquennat d’exercice parlementaire, lundi 29 janvier 2024, à la chambre basse du Parlement Congolais.

À cette occasion, l’installation du bureau d’âge présidé par le député national Christophe Mboso N’kodia Mpwanga et deux élus les plus jeunes, a eu lieu, dans la salle des congrès du Palais du peuple.

Le député national Jules Mathe était bel et bien au rendez-vous avec l’histoire. Dans la foulée, il a donné ses impressions de satisfaction et de joie, au nom de la population dont il sera représentant durant ces cinq ans de législature. Au cours de cette législature, cet élu de Beni, promet de s’impliquer dans la recherche de la paix en l’Est du pays, le développement et la lutte contre le chômage tout en comptant sur l’entrepreneuriat.

 » Mes impressions sont celles d’une grande satisfaction, au nom de toute la province du Nord-Kivu qui m’a mandaté pour venir la représenter ici, au niveau de la représentation nationale. Se retrouver dans ce temple de la démocratie c’est une joie, pas seulement pour moi-même, mais aussi une joie pour l’ensemble de la circonscription électorale du territoire de Beni qui a jeté son dévolu sur moi. Voilà pourquoi, je suis compté parmi les huit députés nationaux qui ont été proclamés provisoirement élus dans le territoire de Beni, par la commission électorale nationale indépendante. Nous avons une seule mission qui se divise en trois sous-missions ; représenter la population, légiférer les lois et contrôler l’exécutif. Je vais tout faire pour mériter la confiance de la population à hémicycle« , a laissé entendre Mumbere Mathe Jules.

Il faut noter que parmi les missions dévolues au bureau d’âge de l’assemblée nationale, il s’agit de la validation des pouvoirs, la révision du règlement de la chambre basse, mais aussi l’installation du bureau définitif de l’actuelle législature.

Bienvenu Katava

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *