jeudi, juin 20

RDC : la naissance d’une nouvelle plate-forme dénommée « CSOL/LAMUKA », inquiète le cas Fayulu

La plate-forme politique LAMUKA est surprise de constater l’existence d’une prétendue Commission Électorale et de Lutte contre la Fraude Électorale « CSOL/LAMUKA », qui a confectionné et publié sur les réseaux sociaux un tableau comparatif des centres d’identification, avec un nombre de personnes enrôlées et de sièges de 2017 et 2022.

« Il nous revient que ce document non signé serait l’œuvre de certains cadres du parti politique Nouvel Elan dont M. Adolphe Muzito est l’autorité morale », s’inquiète Martin Fayulu son coordonnateur.

LAMUKA tient à informer l’opinion nationale et internationale que cette commission (CSOL) ne fait pas partie de ses structures et met en garde les concepteurs de ce tract.

“LAMUKA saisit, par ailleurs, cette occasion pour informer l’opinion publique que le 22 décembre 2022 dernier, Monsieur Adolphe Muzito, par une correspondance adressée au coordonnateur de LAMUKA s’est volontairement retiré du Présidium de LAMUKA en faisant savoir, qu’il n’en était plus membre,” a fait savoir Martin Fayulu.

Cependant, le collège des présidents de LAMUKA dit prendre acte du retrait volontaire de Monsieur Adolphe Muzito et de Nouvel Élan lors de sa réunion ordinaire du 23 janvier 2023. En conséquence, ils ont perdu toute légitimité de s’exprimer au nom et pour le compte de LAMUKA, y compris via ses comptes dans les réseaux sociaux, conclue le communiqué signé par Martin Fayulu Madidi.

Glorichev

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *