jeudi, février 2

RDC : “Je suis donc heureux et confiant d’affirmer, ce jour, que l’année 2023 sera essentiellement électorale avec l’organisation de scrutins multiples à tous les niveaux” (Félix Tshisekedi)

D’aucuns se posent la question quant à l’organisation des prochaines élections. En réponse à cette préoccupation légitime, je tiens à préciser que pour consolider notre jeune démocratie encore fragile, le respect des cycles électoraux demeure une exigence. Ainsi donc, il est fondamental de pouvoir se mobiliser
pour que le prochain scrutin soit organisé dans le délai constitutionnel
.”

Propos de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République Démocratique du Congo samedi 10 décembre 2022 devant les honorables députés et sénateurs.

Au cours de mon discours sur l’état de la Nation de décembre 2021, le président Congolais dit avoir attiré l’attention du peuple Congolais sur les préalables pour la tenue des prochaines élections.

Je m’étais solennellement engagé et j’avais sollicité l’engagement de tous pour des élections que nous voulons inclusives, transparentes et crédibles. Je suis donc heureux et confiant d’affirmer, ce jour, que l’année 2023 sera essentiellement électorale, avec l’organisation de scrutins multiples et à tous les niveaux, sur la base du calendrier publié par la Commission Électorale Nationale
Indépendante, le 26 novembre 2022. Selon ce calendrier, les opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs vont débuter ce 24 décembre 2022 dans la première des 3 Aires opérationnelles et se poursuivront à travers le territoire national. Par ailleurs, le même calendrier établit la perspective de l’organisation des élections locales en République Démocratique du Congo, pour la toute première fois depuis des décennies
”, a fait savoir Félix Tshisekedi.

Aussi, convient-il de signaler que, par souci d’inclusion, la Commission Électorale Nationale Indépendante s’est résolue d’identifier et d’enrôler les compatriotes de la diaspora dans 5 pays choisis en guise d’expérience pilote. Il s’agit de la République d’Afrique du Sud, du Royaume de Belgique, du Canada, des États-Unis d’Amérique et de la France.

C’est ici le lieu de lancer un appel pressant et patriotique à toutes les filles et à tous les fils de notre pays, répondant aux exigences légales et civiques, de se mobiliser et de se faire enrôler massivement selon le chronogramme établi par la CENI, condition d’exercice de leur droit de vote. Face aux multiples enjeux qu’occasionne le processus électoral en cours, j’ai instruit le Gouvernement à accompagner la Commission Électorale Nationale
Indépendante et à ne ménager aucun effort relatif à la mise à sa disposition des ressources nécessaires à la réussite de ses opérations. A ce propos, je suis fier de confirmer que le gouvernement Congolais, tout en
restant ouvert à l’accompagnement de nos partenaires techniques et financiers, finance à 100 % le budget du cycle électoral en cours suivant le plan de décaissement convenu avec la CENI
,” a-t-il ajouté.

Cependant, le chef de l’État Congolais lance un appel solennel à tout le peuple et à toutes les parties prenantes pour s’impliquer de manière active, positive et constructive dans ce processus électoral.

Dodo Mathe

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *