jeudi, février 2

Massacre de Kishishe et Bambo : l’UA demande avec insistance à tous les groupes armés de déposer les armes

Dans un communiqué conjoint du président en exercise de l’Union africaine et le
président de la Commission de l’Union Africaine sur la situation à l’est du RDC signé le 10 décembre 2022 à Addis Ababa en Ethiopie.

Le Président en Exercise de la Conférence des Chefs d’Etat de l’Union Africaine, S.E. M Macky Sall, et le président de la Commission de l’Union africaine S.E.M Moussa Faki Mahamat, après avoir pris connaissance du rapport établi par la mission onusienne en RDC, expriment leur indignation suite aux massacres du 29 novembre contre des civils dans l’Est de la République Démocratique du Congo lors d’affrontements opposant des rebelles du M23 et d’autres miliciens dans
le village de Kishishe, dans le territoire de Rutshuru, où des dizaines de civiles innocents ont perdu leurs vies.

L’Union Africaine dénonce avec la plus grande véhémence ces crimes odieux et demande que la lumière soit faite sur ces actes criminels, ce dans les plus
brefs délais afin que les responsables de tels crimes subissent les châtiments et sanctions que dicte le droit.

L’Union africaine reste profondément attachée à l’Accord de cessez-le-feu du 23 novembre à Luanda ainsi que le processus de Luanda et de Nairobi pour
une cessation immédiate des hostilités et de tout recours à la violence.

L’Union africaine demande avec insistance à tous les groupes armés de déposer les armes et de s’engager, de bonne foi et sans conditions préalables dans le processus politique pacifique conformément à la feuille de route conjointe adoptée à Luanda le 23 novembre 2022.

Fred Mastaki Rex

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *